Cet article date de plus de deux ans.

Coupe du monde de biathlon : Emilien Jacquelin 3e de la mass start d'Oslo, Quentin Fillon Maillet manque le petit globe

Emilien Jacquelin s'offre un premier podium individuel depuis les Jeux olympiques de Pékin, et un sixième cette saison.

Article rédigé par Vincent Daheron, franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Emilien Jacquelin lors de la poursuite de Kontiolahti, en Finlande, le 6 mars 2022. (KIMMO BRANDT / COMPIC)

Emilien Jacquelin termine sa saison en beauté. En difficulté depuis les Jeux olympiques de Pékin, autant physiquement que mentalement, Emilien Jacquelin a retrouvé le sourire en prenant la troisième place de la mass start d'Oslo-Holmenkollen, dimanche 20 mars. Le Norvégien Sivert Guttorm Bakken s'est imposé devant son compatriote Sturla Holm Laegreid tout en s'adjugeant le petit globe de la spécialité. Quentin Fillon Maillet, premier du classement de la discipline avant la course, a craqué sur les tirs couchés (trois fautes) pour finalement terminer 7e. Il n'empochera pas un quatrième globe après ceux du classement général, du sprint et de la poursuite.

Et si Quentin Fillon Maillet était finalement sensible à la pression ? Pour conclure une saison absolument fantastique, le Jurassien a laissé échapper le petit globe de la mass start malgré ses quinze points d'avance, dimanche matin, sur Vetle Christiansen (finalement 6e de la mass start). Quand on connait l'exigeance du double champion olympique, il est certain que le résultat ne le ravira pas. Mais il aura enfin la possibilité de soulever son gros globe de cristal de vainqueur de la Coupe du monde.

Deux fautes d'entrée pour QFM

"QFM" a craqué dès le premier tir couché (deux fautes) avant de commettre une nouvelle erreur sur le deuxième tir couché. 23e après les couchés, le natif de Saint-Laurent-en-Grandvaux a effectué une belle remontée sur les tirs debouts pour choper une septième place. Pas suffisante pour conserver la tête du classement de la discipline à cause de la première victoire en carrière de Sivert Guttorm Bakken (182 points contre 178).

C'est alors un autre Français qui a pris la lumière. Emilien Jacquelin a été presque parfait, lâchant seulement deux balles sur le troisième tir. Après le dernier tir debout, il est ressorti en quatrième position avec l'Allemand Erik Lesser, qui disputait sa dernière course. L'Isérois a attendu le dernier moment pour se détacher et prendre la troisième place derrière les deux Norvégiens.

Sortie maîtrisée pour Desthieux

Pour la dernière course de sa carrière, Simon Desthieux s'est longtemps mêlé à la lutte pour le podium. Cinquième avant le dernier tir, il a malheureusement raté deux balles pour prendre au final la neuvième place. Une sortie réussie pour le biathlète de 30 ans, qui permet à l'équipe de France de placer trois hommes dans le top 10 pour la dernière course de la saison.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.