Cet article date de plus d'un an.

Coupe du monde de biathlon : deux Françaises sur le podium de l'individuel, le premier de sa carrière pour Lou Jeanmonnot

Derrière l'Italienne Lisa Vittozzi, les Tricolores ont brillé sur l'individuel, jeudi, en montant sur la deuxième et la troisième marche du podium, à Ruhpolding (Allemagne).
Article rédigé par Apolline Merle, franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié
Temps de lecture : 1 min
La Française Lou Jeanmonnot monte sur le premier podium de sa carrière en Coupe du monde de biathlon, lors du 15 km individuel de Ruhpolding (Allemagne), le 12 janvier 2023. (CHRISTOF STACHE / AFP)

Premier podium en Coupe du monde pour Lou Jeanmonnot. La Française s'est offert la deuxième place de l'individuel femmes (15 km), jeudi 12 janvier. Avec un sans-faute aux tirs (20/20), la biathlète de 24 ans, qui a fait ses premiers pas en Coupe du monde cette saison, a déjà tout d'une grande. Elle partage le podium avec une autre Tricolore, Julia Simon, troisième (19/20), à l'issue d'une course remportée par l'Italienne Lisa Vittozzi (40'05"9), auteure elle aussi d'un 20/20 aux tirs. Il s'agit du huitième podium individuel de la saison pour la biathlète des Saisies, Julia Simon. 

Elle a d'ailleurs réalisé le deuxième meilleur temps de ski (+ 1"4), derrière l'Allemande Denise Herrmann-Wick (39'49"7), mais devant Lisa Vittozzi (+ 16"2), absente la semaine passée à Pokljuka (Slovénie). 

Simon conserve le dossard jaune pour la mass-start

Grâce à sa troisième place sur l'individuel, et aussi à la moins bonne prestation de la Suédoise Elvira Oeberg (6e), l'une de ses grandes rivales, Julia Simon prendra le départ de la mass-start dimanche avec le dossard jaune. Elle consolide donc encore un peu plus sa position de leader. "J'ai donné le meilleur, je me suis éclatée, a réagi, satisfaite, Julia Simon en zone mixte. J'ai fait le travail avec les sensations du moment. Je suis super contente de monter à deux sur le podium", avec Lou Jeanmonnot.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.