Coupe du monde de biathlon : Anaïs Bescond et Anaïs Chevalier-Bouchet sur le podium lors de la poursuite à Östersund

Les deux Françaises ont accroché les 2e et 3e places lors de la première poursuite de la saison à Östersund, samedi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Anaïs Bescond laisse exploser sa joie après sa deuxième place lors de la poursuite d'Östersund, le 4 décembre 2021. (ALEXEY FILIPPOV / SPUTNIK)

Enorme performance de la part des biathlètes françaises, samedi 4 décembre, à Östersund ! Anaïs Bescond et Anaïs Chevalier-Bouchet se sont illustrées sur la première poursuite de la saison en Suède pour accrocher deux places sur le podium, derrière l'intouchable Norvégienne Marte Olsbu Roeiseland, trop forte sur les skis aujourd'hui.

> Revivez la poursuite dames à Östersund

Les deux Anaïs ont enflammé Östersund

Jusqu'au bout, les deux Anaïs ont lutté. D'abord face à Elvira Oeberg, en tête à la mi-course avant de voir ses espoirs s'envoler avec trois fautes sur le tir debout. Puis face à l'Autrichienne Lisa Theresa Hauser, qui termine finalement au pied du podium à moins d'une seconde d'Anaïs Chevalier-Bouchet.

Côté tir, les Bleues ont presque réalisé un sans-faute : aucune erreur pour Anaïs Bescond (20/20), qui signe son premier podium de la saison, et une petite pour sa compatriote (19/20), qui avait signé une belle deuxième place sur le sprint, déjà à Östersund, le 28 novembre dernier.

Du côté des autres Tricolores engagées, Justine Braisaz-Bouchet termine à la 12e place malgré le meilleur temps sur les skis ce samedi (26'52''), Julia Simon est 25e et Chloé Chevalier 33e.

"Cela récompense aussi une équipe qui se donne à fond"

Anaïs Bescond

Interrogées au micro de La Chaîne L'Equipe après la course, les deux Françaises confessaient toute leur joie. "C'était une belle course, j’ai travaillé fort d’entrée et j'en ai payé le prix à la fin dans le dernier tour. Mais j’ai engagé mes tirs, je suis contente. Il m'en manque encore un peu sur les skis mais ça va aller de mieux en mieux", expliquait Anaïs Chevalier-Bouchet.

Pour Anaïs Bescond, championne olympique sur le relais mixte en 2018 à Pyeongchang, en Corée du Sud, l'heure était aux larmes de bonheur. "Cela fait plus que plaisir, je ne vais pas dire que je n’y croyais plus mais… C'est un sport ingrat, c’est rare qu’il y ait le graal au bout et là je suis hyper contente. J’avais d'excellents skis, des bonnes jambes... Cela récompense aussi une équipe qui se donne à fond. Je sors un peu loin sur le dernier tour, j’ai mis les derniers watts. Anaïs fait un super travail, j’ai vu une ouverture à la fin d’une descente et finalement ça s’est joué dans le bon sens pour nous pour le podium."

Les deux biathlètes ont désormais rendez-vous dimanche à partir de 10h45 pour le relais avec, dans le viseur, une nouvelle place sur la boîte.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Biathlon

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.