Cet article date de plus d'un an.

Rupture des ligaments croisés pour Rémy Cabella (FC Krasnodar), sa saison terminée ?

Sorti sur blessure mercredi 21 août face à l'Olympiakos, Rémy Cabella ne pourra plus jouer avec le FC Krasnodar pendant plusieurs mois. Un coup dur pour le milieu de terrain français, qui venait tout juste de signer dans son nouveau club.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

"Ça fait mal... Je sais à ce moment là que je ne vais plus faire ce que j'aime le plus au monde.. pendant un certains temps." C'est par ces mots que Rémy Cabella a officialisé une absence des terrains pour plusieurs mois, sur les réseaux sociaux. Sorti du terrain dès la 25e minute lors du barrage aller de Ligue des champions sur la pelouse de l'Olympiakos, mercredi 21 août, le milieu de terrain du FC Krasnodar souffre d'une rupture des ligaments croisés du genou gauche, affirment RMC Sport et L'Equipe

Krasnodar perd Cabella pour plusieurs mois...

Une blessure qu'il s'est provoqué tout seul : en retombant, il s'est bloqué le pied gauche. Cruel pour celui qui, à 29 ans, avait signé quelques jours auparavant en Russie, le 25 juillet dernier. Il devrait être opéré dans les prochains jours à Munich (Allemagne).

Dans son post Instagram, Rémy Cabella précise que "c'est le 2ème moment le plus dur de ma carrière", relativisant toutefois sa situation : "Mais dans la vie, il y a des choses bien plus graves qu'une blessure." 

L'ancien milieu de l'Olympique de Marseille et de Saint-Etienne espère toutefois "revenir encore plus fort et finir la fin de championnat", au mois de mai avec son nouveau club. 

Voir le post sur Instagram

...et la qualification en Ligue des champions ?

Une blessure en guise de premier signe d'une soirée difficile pour son nouveau club, sévèrement corrigé par les Grecs (4-0). La qualification en poules de Ligue des champions semble compromise, alors que le match retour doit se jouer mardi 27 août. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.