Cet article date de plus de quatre ans.

XV de France - Novès et ses adjoints convoqués en vue d'un licenciement pour faute grave

Le sélectionneur du XV de France Guy Novès et ses adjoints, Yannick Bru et Jean-Frédéric Dubois, ont reçu un courrier recommandé de la Fédération française de rugby les convoquant pour un entretien préalable à licenciement pour faute grave, a appris ce jeudi l'AFP, de sources concordantes, confirmant une information de L'Equipe. Le président de la Fédération française de rugby (FFR), Bernard Laporte, a officialisé mercredi le remplacement de Novès par Jacques Brunel à la tête des Bleus, englués dans une série de six défaites (dont cinq test-matches) et un nul. Bru et Dubois ont aussi été écartés.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

 Le contrat des trois techniciens, entrés en fonction fin 2015, court jusqu'à la Coupe du monde 2019 (20 septembre-2 novembre).  S'ils étaient reconnus coupables de faute grave, la FFR n'aurait pas à leur payer leurs indemnités de licenciement, estimées par la presse entre 1,5 et 3 millions d'euros. Mercredi, Laporte avait déclaré devant la presse n'avoir "rien contre Guy" Novès, choisi comme Bru et Dubois par son prédécesseur, Pierre Camou.

"Je ne suis pas avocat, il y a des juristes à la fédération, moi je fais ce que l'on me dit", s'était justifié Laporte, qui avait également précisé que Dubois et Bru seraient prévenus de leur licenciement  "début janvier".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers XV de France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.