Cet article date de plus de deux ans.

Test-match : Le XV de France retrouve le sourire face à l'Argentine

Le XV de France a mis fin à une série de cinq matches sans succès et de tests décevants, en venant à bout de l'Argentine (28-13) samedi à Lille, au terme d'une rencontre enfin maîtrisée, tant dans l'engagement que dans l'alternance du jeu.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.

Les Français étaient sans doute encore sous le coup de la déception de la semaine précédente, avec cette victoire abandonnée dans les dernières secondes face aux Springboks. C’était à d’autres adversaires qu’ils s’attaquaient, avec d’autres armes, et les hommes de Brunel ont mis du temps avant de comprendre qu’ils pouvaient peut-être, avec leurs arguments à eux, de l’envie et une vraie volonté de jouer, parvenir à mettre fin à la néfaste série des tests-matches.

Une mêlée solide

Tout a mal commencé pourtant, puisque la première minute était à peine disputée, après pourtant une première initiative tricolore, que les Argentins profitaient d’un ballon récupéré pour prendre à défaut en première main la défense française complètement atone. 7-0 dès l’entame avec en prime sur l’action, une blessure pour Médard, victime d’une commotion, qui laissait sa place à Benjamin Fall.

Comme réveillés par ce coup du sort, les Bleus ont été prompts à réagir, et à partir d’une mêlée solide, exercice dans lequel ils ont dominé leurs adversaires, même s’ils n’ont pas eu de vraies occasions, ils ont multiplié les lancements de jeu, mais sans concrétiser, à cause d’un excès de maladresses. Dans ce festival de ballons perdus ou tombés, ils ont dû longtemps s’appliquer à rester au contact (10-3), jusqu’à, enfin, trouver la faille à partir d’une passe au cordeau de Lopez, relayée par Huget, puis Fall avec Thomas à la conclusion. Une pénalité de Serin permettait aux Français d’être devant à la pause (11-10).

Fickou débloque le match  

A peine repris par une pénalité argentine, ils faisaient se lever le public lillois sur une superbe action à partir d’une munition a priori anodine, lancée par Serin, mais remarquablement bonifiée par un Gaël Fickou des grands soirs : raffuts, crochets,  et passe allongée pour Thomas qui réussissait le doublé (18-10).  Soudain portés par une nouvelle dynamique, face à des Argentins lâchant prise au fil des minutes, privés de solutions, les hommes du Xv de France maintenaient leur pression et après une nouvelle pénalité de Serin (21-10), ils inscrivaient un troisième essai ; une passe mal assurée de la défense des Pumas presque sous leurs poteaux, était interceptée par Guirado qui plongeait derrière la ligne (28-10). Le capitaine pouvait afficher un beau sourire, son équipe était sur le point de mettre fin à une série noire. Elle parvenait en effet à trouver les ressources pour garder l’Argentine sous pression  et maintenir le score. Pour un succès ô combien précieux pour le moral.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers XV de France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.