Top 14 : les droits TV attribués à Canal+ pour 113 millions d'euros par saison pour la période 2023-2027

A la suite de l'appel d'offres lancé par la Ligue nationale de rugby, Canal+ a raflé l'intégralité du championnat de Top 14 pour un montant de 113 millions d'euros par saison sur la période 2023-2027.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (THIERRY ZOCCOLAN / AFP)

L'appel d'offres lancé au mois de janvier par la Ligue nationale de rugby (LNR) a rendu son verdict ce mardi soir. Les droits audiovisuels du Top 14 ont été attribués en intégralité à Canal+ pour quatre saisons, à partir de 2023-2024, et pour un montant total de 113,6 millions d'euros par saison, a annoncé la LNR dans un communiqué.

Il s'agit d'une "progression de 17% par rapport au montant actuel des droits", s'est félicitée dans un communiqué l'instance dirigeante, qui avait fixé le prix de réserve à 105 millions d'euros par saison pour l'ensemble des trois lots mis en jeu, tous remportés par la chaîne cryptée. Les packs 1 et 2 portaient sur les droits de diffusion des matches en direct et en intégralité, ainsi que des magazines, et le pack 3 sur la couverture de la compétition sous forme d'extraits en quasi-direct et de résumés pour une exploitation numérique.

Canal+ payait 97 millions d'euros par saison

"Le succès de cet appel d'offres est le résultat de plusieurs années de construction et de choix politiques forts pour faire du Top 14 une grande compétition, a commenté dans le communiqué le président de la LNR Paul Goze. La nouvelle progression des droits audiovisuels qui résulte de cet appel d'offres va permettre au rugby professionnel et à l'ensemble du rugby français de poursuivre sa dynamique de développement."

Diffuseur historique du Top 14, Canal+ s'était adjugé en 2018 les droits jusqu'au terme de la saison 2022-2023 pour une somme de 388 millions d'euros, soit 97 millions par saison.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Top 14

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.