Top 14 : La Rochelle leader provisoire, Clermont écrase Lyon, Toulon débloque son compteur à l'extérieur... Ce qu'il faut retenir des matchs de samedi

La Rochelle a arraché, samedi, la victoire à domicile face au Racing. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min.
Tawera Kerr-Barlow lors du match de Top 14 Stade Rochelais-Racing 92, le 1er octobre 2022, au Stade Marcel-Deflandre. (XAVIER LEOTY / AFP)

Leader provisoire, La Rochelle a décroché sa quatrième victoire dans la douleur, bousculé à domicile par le Racing 92 pour le compte de la 5e journée de Top 14, samedi 1er octobre. L'UBB a de son côté signé son deuxième succès de la saison face au Stade Français (15-10), tandis que Toulon s'est imposé à Pau (17-34) pour son premier succès extérieur.

En revanche, la malédiction du stade Marcel-Michelin continue de frapper le LOU, corrigé par l'ASM (43-20), tandis que Perpignan a pris le meilleur sur Castres à domicile (14-10). Brive a de son côté renversé Bayonne (25-22) qui assure néanmoins le bonus défensif.

Le choc : La Rochelle a souffert contre le Racing 92

Comme un signe annonciateur, le match avait commencé sur une mêlée, après un en-avant de Bourdeau à la réception du coup d'envoi. Un avant-goût du bras de fer qui s'annoncait pour les packs de La Rochelle et du Racing 92 dans le choc de cette 5e journée de Top 14. 

Retranchés dans leur moitié, les hommes de Ronan O'Gara sont d'abord apparus hésitants face à des Franciliens bagarreurs, qui ont ouvert le match sur trois pénalités (8e, 16e, 20e). La première sur une mêlée, la deuxième sur la percussion de Jules Favre sur l'ouvreur sans ballon, et la troisième sur une faute sur le relayeur francilien derrière le ruck. De quoi donner le ton. Peu avant la mi-temps, les tâtonnements rochelais ont trouvé leur plus terrible illustration sur un renversement au pied d'Henry Chavancy, où Teddy Thomas a laché l'oval vers son en-but, applati avec opportunisme par Francis Saili (40e).

De retour du vestiaire, les Rochelais ont démontré de nouvelles intentions. Leyds a planté une pénalité tandis que Seuteni a manqué de peu d'inscrire un deuxième essai, à quelques mètres de l'en-but du Racing. Sur la pelouse, l'intensité est montée d'un cran lorsque Skelton s'est (encore) retrouvé au centre de débats houleux. Les tensions ont alors émaillé la seconde période, sanctionnés par deux cartons jaunes sur Wardi et Gomes (50e). Ralentis par des mêlées injouables et des esprits chauffés à blanc, les piliers ont pris la relève des troisièmes lignes, faisant des épreuves de force le véritable juge de paix de la rencontre.

Revenus à 15-16 sur un essai de Teddy Thomas en bout de ligne (68e), les Rochelais ont pris l'avantage après transformation. Dans une atmosphère irrespirable, marquée par plusieurs départs de mêlées, Pierre Boudehent a enfin conclu les hostilités sur un troisième essai dans l'en-but (75e). La Rochelle s'impose ainsi comme leader provisoire. Les Franciliens sont, eux, repartis avec le bonus défensif.

Le joueur : Alivereti Raka, cauchemar des Lyonnais

Au choc des prétendants, avantage Clermont. L'ASM a pris le meilleur sur le LOU (43-20) grâce à une efficacité offensive incarnée par le triplé d'Alivereti Raka. Le Fidjien a réalisé un match remarquable (trois essais, 144 mètres gagnés) bien que la conquête n'ait pas toujours été sereine face au LOU. Pire défense du championnat, les Lyonnais ont été plombés par leur indiscipline dans un Stade Marcel-Michelin qui ne leur réussit pas. Le LOU ne s'est jamais imposé à Clermont dans toute l'histoire du Top 14.

L'essai : Wainiqolo corrige Pau et offre à Toulon une première victoire à l'extérieur

Un essai de toute beauté. Toulon a surclassé la Section Paloise, samedi, (17-34), dans le Stade du Hameau. Solides en défense et efficaces devant, les hommes de Mignoni ont déroulé une partition maîtrisée, rythmée par pas moins de quatre essais en première période. L'exploit du jour est à mettre à l'actif de Jiuta Wainiqolo. Lancé par Waisea Nayacalevu, l'ailier fidjien a crocheté à plusieurs reprises les défenseurs de Pau pour aller marquer le quatrième essai toulonnais (29e). 

Cette victoire à l'extérieur offre un peu d'air et un regain de confiance à des Toulonnais jusqu'alors plombés par deux défaites en déplacement cette saison (28-8 à Toulouse, 19-13 à Toulon). 

La statistique : Perpignan, une premiere depuis 2013

Les Catalans sont allés la chercher. A l'issue d'une fin de match sous haute tension, Perpignan a signé une deuxième victoire consécutive au stade Aimé-Giral face à Castres (14-10). Une première depuis 2013 pour le club catalan, qui a dû serrer ses lignes de défense face à une réaction explosive des Tarnais en deuxième période.

En revanche, les Basques ont cafouillé avant d'arracher sur le fil un point bonus défensif (25-22). Menés 18 à 3 à l'issue de la première période, Bayonne a été largement dominé par Brive avant de se réveiller en fin de match. Indisciplinés, offrant un essai gratuit aux Corréziens juste avant la pause, les hommes de Palat ont relevé la tête pour inverser la tendance (trois essais en seconde période dont deux transformés).

La douche : Bordeaux-Bègles sort la tête de l'eau face au Stade Français

Sous une drache exécrable qui ralentissait les corps et les esprits, Bordeaux-Bègles et les Parisiens ont longtemps écopé. Intéressant en conquête mais démontrant beaucoup de déchets dans son jeu, l'UBB s'est contentée d'assurer l'essentiel face au Stade Français (15-10). Sauvés par le pied infaillible de Matthieu Jalibert face aux perches (15 points, 5/5), les hommes d'Urios ont décroché leur deuxième succès de la saison après un certain retard à l'allumage sur le championnat.

Pour autant, sans le sauvetage arrière de Louis Bielle-Biarrey sur une action dangereuse de Sekou Macalou (55e), le résultat aurait pu être sévère. Les joueurs du Stade Français ont décroché quant à eux le point de bonus défensif sur le seul essai de la partie (Melikidze, 80e+5).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Top 14

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.