Cet article date de plus de deux ans.

Top 14 : Clermont veut faire revenir le Bouclier de Brennus en Auvergne

Franceinfo vous propose un tour d'horizon des clubs du Top 14 de rugby avant la reprise du championnat samedi 25 août.

Article rédigé par
Fanny Lechevestrier - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le joueur de l'ASM Clermont Nick Abendanon. (BORIS HORVAT / AFP)

Le Bouclier de Brennus a rarement souri à ses détenteurs. Les rugbymen clermontois peuvent en témoigner, eux qui ont fini à une triste neuvième place, au terme d'une saison 2017-2018 cauchemardesque, après avoir été champions de France la saison précédente. C'est une première en 10 ans. Mais là, Nick Abendanon, au club depuis quatre ans, en est persuadé, il est impossible de revivre une pareille situation. "Tous nos joueurs sont physiquement prêts, on n'a aucun blessé en ce moment, donc c'est une équipe complètement différente de l'année dernière", explique le joueur.

Et c'est vrai que l'an passé, l'ASM n'avait pas été épargné par les blessures, notamment en raison d'une reprise très tardive. Cette année, les joueurs ont eu des vacances et une longue plage de préparation. 

Des cadres majeurs en moins

Mais l'équipe a aussi perdu quelques cadres majeurs, à commencer par l'emblématique Aurélien Rougerie, 20 ans sur les terrains de Clermont et passé aujourd'hui parmi les dirigeants en charge du recrutement. "Bien sûr il va falloir que je trouve ma place, par rapport au club mais au rugby en général, et avoir le bon discours pour les jeunes qui vont arriver", reconnaît-il. Et les jeunes, emmenés par Damian Penaud, n'ont qu'un objectif : ramener le Bouclier en Auvergne et faire taire ceux qui voient le club de Clermont dépassé par les mastodontes financiers.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.