Champions Cup : réduit à 14, le Stade Français renverse le Connacht et arrache sa qualification pour les huitièmes

Les joueurs de Gonzalo Quesada se sont imposés (37-31) à Jean Bouin, dimanche.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'Irlandais Niall Murray à la lutte contre le Stade Français, le 23 janvier 2022 à Jean Bouin. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

Comme on peut parfois l’entendre autour des terrains de rugby, en professionnels ou en amateurs, ils ne sont pas passés loin de se manger la feuille tous seuls. Dimanche 23 janvier, le Stade Français se devait d’aller chercher l’exploit face à la province irlandaise du Connacht : à savoir une victoire bonifiée pour espérer décrocher un premier succès en Champions Cup et se positionner pour rafler la huitième place qualificative pour les phases finales.

L’indiscipline aurait pu coûter cher à des Parisiens valeureux, mais maladroits. Grâce à une fin de match folle, ils sont parvenus à renverser la tendance pour l’emporter (37-31) contre des Irlandais d’ores et déjà qualifiés. Quelques minutes plus tard, la défaite des Wasps au Munster (45-7) a assuré la présence des Stadistes en huitièmes de finale. Ils y affronteront leurs voisins du Racing 92.

Lapègue et Segonds en finisseurs

Outre les pénalités concédées, il y a un joueur dont la performance a particulièrement plombé ses partenaires. Le talonneur du Stade Français Silatolu Latu a été sanctionné de deux cartons, un jaune (35e), puis un rouge (47e) consécutif d’une faute et d’un comportement inapproprié envers l’arbitre. À chaque fois, les Parisiens ont encaissé un essai dans la foulée.

Réduit à 14 près de la moitié de la rencontre, le Stade Français a néanmoins fait preuve de caractère. Les essais de Ngani Laumape (42e) et de Kylan Hamdaoui (52e), en infériorité numérique, ont préservé leur espoirs. De nouveau distancés après un essai de Butler, les Parisiens sont revenus par deux essais de Ryan Chapuis et d’Adrien Lapègue, auteur d’un doublé, avant que la patte de leur ouvreur Joris Segonds ne scelle la victoire sur la dernière action.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Stade Français

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.