XV de France : "Nous serons prêts à affronter l'Écosse dimanche" affirme Ibanez

Invité exceptionnel de Stade 2 ce dimanche 21 février, le manager général du XV de France Raphael Ibanez a levé le voile sur la situation au sein du groupe tricolore, où les cas positifs au Covid-19 se multiplient ces derniers jours. Selon lui, pas question de ne pas jouer contre l'Écosse, dimanche 28 février, lors du troisième match du Tournoi des Six Nations. "Nous serons prêts", affirme-t-il.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Raphaël Ibanez (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

"Ne pas céder à l'inquiétude". C'est en substance le propos qu'a tenu à faire passer Raphael Ibanez ce dimanche 21 février sur le plateau de Stade 2. Le manager général du XV de France est revenu sur les doutes entourant la rencontre du Tournoi des Six Nations entre les Bleus et l'Écosse, prévue dimanche 28 février au stade de France, alors que la sélection est décimée par les cas positifs à la Covid-19. 

Selon lui, aucune raison de ne pas disputer ce match. "Dès demain nous entrons dans une semaine de préparation et nous serons prêts pour l'Écosse", a-t-il affirmé.

Des tests PCR qui vont être triplés

Encore faut-il stopper l'hémorragie des joueurs contaminés. Là encore, Ibanez a expliqué qu'un "plan d'adaptation avait été mis en place avec l'ensemble de l'encadrement technique". Les tests PCR vont être triplés, avec l'un d'entre eux qui aura lieu dès ce dimanche soir. Et bien sûr les nouveaux cas, s'il y en a, seront d'office placés à l'isolement.

Interrogé sur les causes de cette contamination massive au sein de l'effectif des Bleus, l'ancien capitaine du XV de France a expliqué "ne pas savoir". "D'autres sélections sont aussi touchées. Est-ce que cela a eu lieu en Irlande ? Ici à Marcoussis ? Par le biais des médias qui sont venus aux entraînements ? On ne sait pas. Nous pensons aux joueurs placés en isolement et cela va nous donner encore plus de force pour faire un grand match contre l'Écosse". Un message résolument optimiste en pleine crise sanitaire.

-

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Six nations

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.