Tournoi des Six Nations : la "confiance" guide Charles Ollivon et les Bleus

Les Bleus ne pouvaient pas rêver mieux comme entame du Tournoi des Six Nations. Le XV de France s'est imposé 50 à 10 à Rome, face à la Squadra Azzura, samedi 6 février. Une victoire qui va permettre aux hommes de Fabien Galthié de prendre un peu plus confiance, avant leur prochain match en Irlande.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Charles Ollivon au plaquage sur Jacopo Trulla samedi 6 février lors de la victoire des Bleus à Rome (50-10). (FILIPPO MONTEFORTE / AFP)

C'était le match d'ouverture du Tournoi des Six Nations. Une rencontre face à l'Italie, équipe la plus faible de la compétition, où le XV de France n'avait pas le droit à l'erreur. Et les Bleus ne se sont pas manqués (50-10). Après une semaine de préparation intense, les hommes de Fabien Galthié ont retrouvé leur niveau enthousiasmant de l'édition 2020.

De quoi satisfaire le capitaine de cette équipe, Charles Ollivon"On a bien travaillé pendant dix jours à Nice. On a vraiment été chercher en profondeur tous les détails. Donc aujourd’hui, on a passé tout ce qu’on avait vu. Il y a de la satisfaction mais aussi bravo aux Italiens. On a été très sérieux dans la préparation. On a répété toute la semaine donc on était prévenu. On a vraiment bien travaillé et il le faillait pour battre ces Italiens."

Une victoire qui fait du bien alors que le Tournoi se déroule dans des conditions particulières en raison de la crise sanitaire. Fabien Galthié, sélectionneur des Bleus, n'a pas manqué de le souligner : "On continue à jouer pour ceux qui ne peuvent toujours pas jouer, qui nous regardent et qui sont privés de rugby. Tous les enfants, les clubs amateurs, tous les supporters qui ne peuvent pas venir dans les stades donc un sentiment que grâce à vous, on essaie de renvoyer un peu d’émotion et de joie. "

La confiance, moteur des Bleus

Si les Bleus, favoris de ce Tournoi avec l'Angleterre, semblent déjà bien lancés, le plus dur reste à venir. Dès le week-end prochain, ils s'envoleront à Dublin pour affronter l'Irlande. Un match de taille qui n'impressionne pas pour autant le capitaine de l'équipe de France, Charles Ollivon"Confiance. Il faut qu’on reste mesuré dans la confiance. On sait qu’on a un gros défi qui nous attend. On va bien se préparer, on en a besoin, il le faut. Vivement dimanche."

Même constat pour le sélectionneur des Bleus, Fabien Galthié. Il reste cependant bien conscient de l'adversaire de taille qui attend ses joueurs : "On a marqué sept essais. On a été efficaces, on a des points d’amélioration bien évidement. On va avoir une bonne semaine pour se préparer parce que dimanche, c’est Dublin. Ce n'est pas la même atmosphère. C'est bien parce qu’on a pu faire entrer assez tôt tous les joueurs qui étaient parmi les finisseurs et prendre de l’expérience. Bien parce que c’est notre dixième match. À l’extérieur, c’est un match important aussi parce que quand on se déplace, c’est toujours un peu particulier. On est sur une bonne dynamique et nous traçons."

Si l'équipe de France a pu jouer sous le soleil de Rome, pas sûr que cela soit le cas pour leur prochain match à Dublin. Mais les Bleus devraient de toute façon retrouver de la grisaille lors de leur crochet par Marcoussis cette semaine. Un arrêt en France que le sélectionneur ne manque pas de souligner avec humour : "Disons que Marcoussis c’est une bonne transition pour Dublin. Parce que Nice, Rome, Marcoussis, Dublin c’est parfait pour nous préparer à l’atmosphère qui nous attend dimanche prochain." 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Six nations

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.