Cet article date de plus de deux ans.

Tournoi des six nations : l'Angleterre et l'Irlande pour rester dans la course, l'Ecosse à la relance... Les enjeux des autres matchs de la 4e journée

Alors que la France s'est imposée au pays de Galles vendredi soir (13-9), deux autres matchs sont à suivre de près samedi.

Article rédigé par Elio Bono
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
L'irlandais Jack Conan marque un essai face à l'Angleterre, le 20 mars 2021 à Dublin, lors du Tournoi des six nations. (NIALL CARSON / AFP)

Avec Italie-Ecosse puis Angleterre-Irlande (deux matchs à suivre en direct sur France 2 et france.tv dès 15h15), le spectacle devrait être au rendez-vous dans ces rencontres à fort enjeu, samedi 12 mars. Franceinfo: sport vous livre les clés pour profiter des deux matchs de cette avant-dernière journée, que vous soyez affalés dans votre canapé avec un thé ou dans un pub une Guinness à la main.

Italie-Ecosse : le XV du Chardon veut retrouver du piquant

Oui, on vous l'assure : il y aura de l'enjeu dans ce premier match, à 15h15. En revanche, le suspense ne devrait pas, a priori, être de mise. Cependant, on n'oublie pas que l'Italie a battu l'Ecosse à sept reprises depuis que le Tournoi des six nations existe. Si les Transalpins (6es avec 0 point) restent sur dix défaites d'affilée contre le XV du Chardon, cette réception représente l'occasion idoine de briser la terrible série de six cuillères de bois d'affilée, et 35 revers de rang dans la compétition. Même largement battue sur ses trois premières sorties, la Squadra Azzurra a quelques arguments et un petit espoir.

En face, les Ecossais affichent une forme très relative. Maltraités par les Bleus voilà deux semaines, les joueurs de Gregor Townsend arrivent à Rome le moral dans les chaussettes. Quatrièmes avec 5 points, ils affichent un rendement loin du statut d'outsiders qui leur collait à la peau avant le Tournoi, et ce, malgré leur victoire contre l'Angleterre en ouverture. Les stars Finn Russell et Stuart Hogg sont sur courant alternatif, et l'ailier Duhan van der Merwe est suspendu. Mais les Ecossais restent favoris. Ils seraient bien inspirés, comme les Français, Anglais et Irlandais avant eux, d'empocher le bonus offensif grâce à ce match.

Angleterre-Irlande : à l'affût du moindre faux-pas français ?

Personne ne pouvait déranger Eddie Jones et Andy Farrell vendredi soir : les sélectionneurs anglais et irlandais ont observé scrupuleusement le déplacement des Bleus au pays de Galles. Tous deux ont eu une attente commune : une débâcle française. Mais elle n'est pas arrivée. Au coude-à-coude, l'Angleterre (3e avec 10 points) et l'Irlande (2e avec 11 points) n'ont cependant pas dit leur dernier mot. Leur affrontement à Twickenham, à 17h45, promet des étincelles. Le XV de la Rose peut encore viser une victoire finale en cas de succès contre l'Irlande puis contre la France le 19 mars.

Très solide à domicile, le XV du Trèfle cherche à capitaliser à l'extérieur. A Londres, où ils ne se sont pas imposés depuis 2018, les Irlandais ne seront pas favoris. Mais la densité de leur pack et l'expérience de l'inoxydable Jonathan Sexton, de retour après son absence contre les Bleus, seront précieuses. L'ouvreur aura pour vis-à-vis un quasi-néophyte du rugby international, Marcus Smith. A 23 ans, le numéro 10 des Harlequins est l'une des révélations du tournoi et passera un nouveau gros test samedi.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.