Tournoi des Six Nations : de la fédérale au XV de France, le parcours atypique et express de Gabin Villière

Il y a tout juste deux saisons, il évoluait encore en troisième division. Aujourd'hui, Gabin Villière 25 ans, côtoie le monde du rugby au plus haut niveau. Trois-quarts aile au RC Toulonnais depuis 2019, le natif de Normandie sera titulaire lors de la rencontre face à l'Italie pour le Tournoi des Six Nations 2021. Convoqué en Équipe de France pour la première fois en octobre 2020, un mois plus tard, il honorait sa première cape en inscrivant un essai face à l'Italie. La suite d'un parcours atypique qui n'a pas fini de surprendre.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 4 min.

Il sera à l'aile gauche avec le XV de départ pour affronter l'Italie ce samedi 6 février, en match d'ouverture du Tournoi des Six Nations. Gabin Villière, nouvel ailier explosif des Bleus, n'a pourtant pas un parcours des plus simples. Et le sélectionneur, Fabien Galthié n'avait pas manqué pas de le souligner lors d'une conférence de presse en novembre 2020 : "Gabin Villière est un garçon au parcours atypique. Au départ, il n’était pas dans les radars lorsqu’il était jeune. Il était davantage dans un double projet. Vers l’âge de 18 ans, après son baccalauréat, il a fait le tour des centres de formation, avec son papa, mais personne ne l’a pris."

Jeune, Gabin Villière est doté d'un physique qui se remarque. Plus petit que ses coéquipiers de Vire (Normandie), il n'a pas toujours eu ce rapport poids / puissance dont il dispose aujourd'hui. Positionné à la mêlée, il devient régulièrement champion de Normandie dans sa catégorie. Seulement, aucun centre de formation n'accepte de le prendre. 

Un parcours semé d'embuches 

Passionné de rugby, son petit gabarit ne lui facilite pas la tâche. Un obstacle qui ne le démotive pas pour autant. Encore mineur, il part à Rouen où il rencontrera Richard Hill, ancien demi de mêlée du XV de la Rose. Une rencontre qui sera synonyme de tournant dans la carrière de Villière. Alors que l'entraîneur de Rouen NR est face à une avalanche de blessés au sein de son groupe, il décide d'aligner le jeune Gabin en Fédérale 1. D'abord au poste de centre puis à l'aile. Une relation de confiance s'installe entres les deux hommes. Gabin Villière ne quittera plus le XV de départ de Richard Hill. L'ailier progresse rapidement. Les résultats sont là. Au final, il disputera 64 matches entre 2015 et 2019 au sein de Rouen NR. Avec à la clef, 44 essais inscrit sous le maillot Rouennais. 

De la Fédérale 1 au Top 14

Alors qu'il contribue largement au titre de champion de Fédérale 1 et de la montée en Pro D2 de Rouen, l'heure de faire un choix a sonné pour Gabin Villière. Son club de Rouen lui propose alors une prolongation de son contrat. Mais d'un autre côté, Castres et le RCT, deux clubs de Top 14, s'alignent et proposent eux aussi un contrat au jeune ailier. Le Normand optera finalement pour le Var, et signera un contrat le 9 mai 2019. Une décision compliquée qu'il a expliquée lors d'un entretien pour le journal Paris-Normandie : "Entre Rouen, Castres et Toulon, le choix n'a pas été facile. J'ai opté pour le projet me correspondant le plus. À Toulon, je serais parmi les quatre ou cinq pros à l’aile. Il y aura deux joueurs plutôt imposants. Moi, je suis considéré comme un électron libre. En plus, le club me laisse une porte ouverte vers le rugby à 7. Ça a vraiment influencé mon choix."

Dès son arrivée dans le club toulonnais, son ascension ne cesse de se poursuivre. Le rythme à haut niveau est intense pour celui qui jouait encore en amateur il y a quelques mois. Mais sur les traces de son idole Christophe Dominici, l'ailier ne lâche rien et continue de persévérer. Le travail paye. Les titularisations et les essais s'enchaînent. Les portes du XV de France s'ouvrent petit à petit pour lui...

Voir le post sur Instagram

Une première convocation avec les Bleus en octobre 2020

Octobre 2020, un peu plus d'un an après avoir signé son contrat à haut niveau, c'est la consécration pour Gabin Villière. Alors qu'il avait déjà endossé le maillot de l'équipe de France à 7, cette fois ci, c'est le XV de France qui lui tend les bras. Le joueur de 25 ans est appelé à Marcoussis. Pour son premier match avec les Bleus face à l'Italie lors de la Coupe d'Automne des Nations, il inscrit son premier essai international à la 55e minute. De nouveau titularisé pour la finale face à l'Angleterre, Villière impose son style avec sa vitesse et sa détermination. Aujourd'hui, le sélectionneur des Bleus lui fait encore une fois confiance en le mettant sur le XV de départ face à l'Italie pour le Tournoi des Six Nations : "C’est d’abord Gabin Villière qui est venu chercher sa sélection, c’est pas nous qui lui avons donné. Il a su répondre, cet automne notamment, sur ses deux matches qu’il a eus à jouer, c’est à dire l’Italie et l’Angleterre. Il a su répondre présent, il a été très performant et il l’est depuis un certain temps. Donc c’est lui qui est venu chercher son maillot." déclarait Fabien Galthié, pour expliquer son choix pour l'ouverture du Six Nations 2021.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Six nations

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.