Cet article date de plus d'un an.

Vidéo Ecosse-Italie : revivez tous les essais du succès étriqué des Ecossais sur les Italiens

Publié
Durée de la vidéo : 8 min
.
Le résumé d'Écosse - Italie . (.)
Article rédigé par franceinfo: sport, Loris Belin
France Télévisions - Rédaction Sport
Dans leur antre de Murrayfield, samedi, les Ecossais ont fait parler leur supériorité offensive pour signer un troisième et dernier succès dans ce Six nations 2023.

Frustrée une semaine plus tôt devant son public par l'Irlande, l'Ecosse s'est repris en dominant l'Italie, samedi 18 mars, l'Italie (26-14) en ouverture de la dernière journée du Tournoi des six nations. Le XV du Chardon s'est appuyé sur ses individualités offensives pour punir les imprécisions et indisciplines transalpines.

Les Ecossais ont pris le contrôle dès la première période (12-6 au repos) avec deux essais inscrits, avant de se faire quelques frayeurs au retour des vestiaires. Valeureux, les Italiens sont revenus à portée d'un essai transformé dans les dernières minutes. Mais ils n'ont pas su convertir leurs opportunités, avant de voir leurs vis-à-vis se mettre à l'abri dans les derniers instants.

13e minute : en équilibriste, van der Merwe ouvre le compteur

Duhan van der Merwe est un funambule, ce n'est pas une nouveauté. L'éphémère joueur de Montpellier en a donné la preuve une fois de plus ce samedi. Sur une pénalité vite jouée à la main à cinq mètres de la ligne, Huw Jones renverse dans le timing parfait sur la gauche vers son numéro 11, lancé vers l'en-but. Paolo Garbisi revient comme une balle et envoie valser le corps de van der Merwe en touche. Mais les pieds de l'Ecossais ne touchent pas le sol au moment d'aplatir. Un joli numéro pour les cinq premiers points des siens.

Un saut de cabri en coin et l'Ecosse marque le premier essai du match. L'ailier Duhan van der Merwe est chassé par Paolo Garbisi mais aplatit avant que ses pieds ne touchent le sol. Les Ecossais prennent l'avantage 5 à 3.
Journée 5 : l'Ecosse inscrit le premier essai grâce à Duhan van der Merwe Un saut de cabri en coin et l'Ecosse marque le premier essai du match. L'ailier Duhan van der Merwe est chassé par Paolo Garbisi mais aplatit avant que ses pieds ne touchent le sol. Les Ecossais prennent l'avantage 5 à 3.

30e minute : Kinghorn punit l'Italie à 14

33 secondes. C'est le temps qu'aura tenu l'Italie en infériorité numérique avant de céder. Le pilier droit Marco Riccioni cède une nouvelle fois et reçoit un carton jaune pour avoir fait tomber la mêlée. La charnière écossaise fait le reste. Ben White décale Blair Kinghorn qui feinte la défense adverse et s'infiltre à l'intérieur de la défense italienne. Le demi d'ouverture conclut le travail en force et replace les locaux en tête (12-6), la transformation convertie en prime.

Deux minutes après le carton jaune asséné à Marco Riccioni, l'Italie craque. Malmenés en mêlée, les Transalpins laissent échapper Blair Kinghorn qui file vers l'en-but. Deuxième essai écossais de la rencontre, 12-6 pour les locaux.
Journée 5 : les Ecossais punissent une Italie en infériorité numérique Deux minutes après le carton jaune asséné à Marco Riccioni, l'Italie craque. Malmenés en mêlée, les Transalpins laissent échapper Blair Kinghorn qui file vers l'en-but. Deuxième essai écossais de la rencontre, 12-6 pour les locaux.

44e minute : le doublé pour Kinghorn

Qui a dit que l'Ecosse ne pouvait pas se passer de Finn Russell et Stuart Hogg pour faire le jeu ? Sur une longue séquence au bord de la ligne d'en-but, les Britanniques finissent par trouver la faille une nouvelle fois par Blair Kinghorn. Le polyvalent joueur d'Edimbourg, remplaçant lors des quatre premières journées, signe son deuxième essai de l'après-midi en faisant parler sa force physique. Sur la dixième phase de jeu de l'action, débutée dans la foulée du coup d'envoi de la deuxième période, Kinghorn finit l'action lui-même, entre deux défenseurs italiens. 19-6, l'Ecosse prend le large.

Taper du poing sur la table à domicile. Voilà comment Blair Kinghorn ouvre la seconde période face à l'Italie. Le n°10 écossais s'offre un doublé après une longue phase de pilonnage à 5 mètres de l'en-but italien. 19 à 6 pour le Chardon, en quête du bonus offensif.
Journée 5 : doublé pour Blair Kinghorn, l'Écosse se détache face à l'Italie Taper du poing sur la table à domicile. Voilà comment Blair Kinghorn ouvre la seconde période face à l'Italie. Le n°10 écossais s'offre un doublé après une longue phase de pilonnage à 5 mètres de l'en-but italien. 19 à 6 pour le Chardon, en quête du bonus offensif.

62e minute : l'Italie trouve enfin la faille

A force de ne pas enfoncer le clou, l'Ecosse se fait peur et l'Italie se rebiffe. Revigorés par leurs nouveaux entrants, les Transalpins finissent par percer l'arrière-garde adverse. Après s'être montrée très imprécise à la main pour faire la différence, la Squadra Azzurra trouve la solution au pied. Elle insiste à gauche du terrain et Paolo Garbisi délivre un superbe petit coup de pied rasant dans le dos de la ligne défensive écossaise. Tommaso Allan s'engouffre en marque en coin. Tout est relancé (19-11).

Jamais vraiment distancée, l'Italie reprend confiance à Murrayfield. L'ouverture au pied de Paolo Garbisi permet à Tommaso Allan de conclure en bout de ligne. L'arrière marque l'essai et ramène les siens à 8 petits points de l'Écosse.
Journée 5 : l'Italie et Tommaso Allan relancent la rencontre contre l'Ecosse Jamais vraiment distancée, l'Italie reprend confiance à Murrayfield. L'ouverture au pied de Paolo Garbisi permet à Tommaso Allan de conclure en bout de ligne. L'arrière marque l'essai et ramène les siens à 8 petits points de l'Écosse.

81e minute : essai de 100 mètres, victoire bonifiée et triplé pour Kinghorn… L'Ecosse fait la totale !

Revenue à cinq points, l'Italie fait tout pour forcer la décision. Mais elle rate le coche à plusieurs reprises, alors que l'Ecosse continue de jouer. La mêlée tient à cinq mètres de sa ligne pour mieux libérer ses artistes. Van der Merwe met les cannes pour transpercer la ligne et servir Kinghorn, qui n'a plus qu'à sprinter jusqu'à l'en-but adverse. Le demi d'ouverture grille la politesse aux Italiens pour aller aplatir entre les poteaux et assurer le bonus offensif écossais. Le troisième essai pour Kinghorn, un des grands bonhommes du jour, pour un essai de toute beauté, probablement synonyme de troisième place dans le Tournoi pour le XV du Chardon.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.