Le fonds CVC va investir plus de 400 millions d'euros dans le Tournoi des six nations

Le Tournoi des six nations et le fonds d'investissement CVC ont signé "un partenariat stratégique à long terme" qui verra CVC investir plus de 400 millions d'euros sur cinq ans, ont annoncé les organisateurs ce jeudi 11 mars. Les tournois féminins et des moins de 20 ans, ainsi que les tests de l'automne, sont également concernés par cet accord.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le fonds d'investissement CVC entre au capital du Tournoi des Six Nations (FRANCK FIFE / AFP)

Déjà présent dans le rugby par ses participations dans la Premiership et la Ligue Celte, le fonds d'investissement luxembourgeois CVC investit cette fois-ci," jusqu'à 365 millions de livres (425 millions d'euros) pour une part de 1/7e dans Six Nations Rugby, en collaboration avec les fédérations de rugby d'Angleterre, de France, d'Irlande, d'Italie, d'Écosse et du pays de Galles, qui conserveront ensemble une participation de 6/7es", explique les organisateurs du tournoi dans un communiqué. 

CVC acquiert ainsi 14,3% du Tournoi, un investissement qui sera versé aux six fédérations sur une période de cinq ans, pour environ 15 millions d'euros par an, pour chacune d'entre elles. 

Les fédérations restent responsables des questions sportives 

Selon les termes de l'accord, les six fédérations resteront seules responsables de toutes les questions sportives et conserveront également le contrôle majoritaire des décisions commerciales."L'objectif du partenariat est d'investir dans la croissance et le développement du jeu, d'améliorer encore davantage le spectacle sportif qu'offrent tous les tournois, les équipes et les marques, et d'édifier les données, la technologie et des capacités commerciales plus avancées afin de soutenir ces plans ambitieux", assure le communiqué.

"Cet investissement externe est une confirmation importante de ce que Six Nations Rugby a accompli jusqu'à présent et constitue une prochaine étape clé alors que nous investissons pour développer le jeu sur la scène mondiale", a déclaré le directeur général du Tournoi Benjamin Morel.

Le comité directeur de la FFR avait approuvé, mi-janvier, le projet d'accord entre les Six nations et CVC, ancien argentier de la F1. Les négociations entre le fonds d'investissement et les fédérations, entamées il y a près de vingt mois, avaient été ralenties par la pandémie de Covid-19.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.