Cet article date de plus d'un an.

6 Nations: Parisse absent du groupe de 35 Italiens pour le Tournoi, Sgarbi revient après 6 ans d'absence

Le nouveau sélectionneur de l'équipe d'Italie, Franco Smith, a dévoilé la liste des 35 joueurs appelés à préparer le prochain Tournoi des 6 Nations. Le recordman de sélections avec la Squadra, le Toulonnais Sergio Parisse, n'apparaît pas dans cette liste. En revanche, le trois-quarts centre Alberto Sgarbi, qui évolue au Benetton, fait son retour après six années loin de l'équipe nationale. Les Italiens se prépareront du 19 au 26 janvier à Vérone, avant d'aller à Cardiff défier le pays de Galles.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

La semaine passée, dans L'Equipe, Sergio Parisse évoquait son envie de terminer sa carrière internationale devant son public, plutôt que de la finir sur un match annulé contre la Nouvelle-Zélande au Japon à cause d'un typhon. "Je ne pouvais pas m'arrêter comme cela. Cette année au Tournoi des six nations il y a deux matches en Italie. J'aimerais finir devant les supporters italiens pour mon dernier match avec l'Italie", disait-il à l'AFP. Mais le nouveau Toulonnais n'a pas été intégré à la liste de 35 joueurs appelés à préparer le Tournoi. A 36 ans, il devrait donc rester bloqué à 142 sélections, dont 92 comme capitaine. A moins que le nouveau sélectionneur, Franco Smith, ne l'ajoute pour lui offrir la sortie qu'il mérite. 

Parmi ces 35 joueurs convoqués pour un stage, trois n'ont jamais connu la moindre sélection: le talonneur Danilo Fischetti (Zebre), Niccolo Cannone (Benetton) le 2e ligne, et l'arrière du Zebre Michelangelo Biondelli. "Nous avons constitué une équipe mélangée avec des joueurs d'expérience et des jeunes qui veulent s'affirmer au niveau international", a déclaré le sélectionneur. Le trois-quarts centre Alberto Sgarbi (33 ans), qui n'a plus connu la moindre sélection depuis six années, a été rappelé dans ce groupe.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Six nations

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.