Cet article date de plus de deux ans.

6 Nations - Les Françaises ambitieuses pour défendre leur Grand Chelem

Victorieuse du Grand Chelem (son 5e) l'année dernière, l'équipe de France féminine a également conclu sa saison par la première victoire de leur histoire contre la Nouvelle-Zélande. A l'heure de débuter le Tournoi des 6 Nations 2019 face aux Galloise (samedi 21h à Montpellier sur France 4 et france.tvsport), elles partent donc dans une position de favorite. Sauf que les inamovibles Anglaises, 2e l'an dernier et vice-championnes du monde, sont bien évidemment revanchardes avant de recevoir les Françaises le 10 février.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (JEAN-PIERRE CLATOT / AFP)

Les Françaises ne sont pas encore à la hauteur des Anglaises. Victorieuses à 14 reprises du Tournoi des 6 Nations, sacrées six fois de suite de 2007 à 2012 avec cinq Grands Chelems à la clé, les filles de la Perfide Albion ont néanmoins dû se contenter de la deuxième place l'année dernière. Derrière les Bleues, victorieuses avec un 5/5, et notamment un succès (18-17) contre l'Angleterre, pour le 5e Grand Chelem de l'histoire. Six mois après avoir encaissé un (20-3) en demi-finale de la Coupe du monde, les Françaises ont pris leur revanche. Et la victoire de prestige contre les Néo-Zélandaises en novembre, la première de l'histoire face aux Blacks Ferns (30-27), a donné un peu plus d'ambitions et de certitudes aux Bleues.

"Nous ne pouvons pas baisser ni en exigence, ni en niveau", assure Gaëlle Hermet, la capitaine de l'équipe de France. Sauf qu'avec trois déplacements, dont celui très délicat en Angleterre (le 10 février à Castle Park), la mission est forcément plus ardue que l'année passée. Dans un groupe rajeuni, avec les retours de Camille Imart (après une longue blessure), Lauriane Lissar et Marine Ménager. "Nous avons trois matches à l'extérieur, dont l'Angleterre et l'Irlande, nous devons prouver quelque chose", annonce Annick Hayraud, la manageur de cette équipe, sur le site de la FFR.

Une seule fois (2017) hors du Top 2 du Tournoi des 6 Nations ces neuf dernières saisons, les Françaises veulent garder leur dynamique. Car à l'horizon, il y a la Coupe du monde 2021 en Nouvelle-Zélande. Quater ans après leur 3e place, elles veulent faire encore mieux.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Six nations

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.