Cet article date de plus d'un an.

6 Nations : le sélectionneur anglais Eddie Jones promet une vraie bataille aux jeunes Tricolores

Dimanche, le XV de France fera son entrée en lice dans le Tournoi des 6 Nations, en recevant l'Angleterre. Eddie Jones, le sélectionneur anglais, pense que le projet français est excitant pour la suite. Mais le pari de la jeunesse dans le groupe tricolore s'avère être du pile ou face selon lui pour cette compétition.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (ANDREW COWIE / COLORSPORT)

"La France a gagné la dernière Coupe du monde des moins de 20 ans, donc elle a du talent." Mercredi dernier, lors de la cérémonie de lancement du tournoi, le sélectionneur anglais Eddie Jones nous a confié voir un projet intéressant pour les Bleus avec ses jeunes. En effet, Fabien Galthié a fait appel à un groupe rajeuni, composé de novices. "C'est une équipe excitante, concède Eddie Jones. Fabien Galthié apporte un certain style à cette équipe, comme ce qu'il a pu faire avec Montpellier et Toulon. C'est excitant pour le rugby français en vue de la Coupe du monde 2023."

"Maintenant, ce talent doit être retranscrit en performances." Le sélectionneur à la nationalité australienne met ainsi la pression d'entrée sur le XV de France et son nouveau staff technique. Dans une interview parue lundi dans The Telegraph, Jones estimait que "jouer à ce niveau demande de l'expérience et la France a décidé de s'en passer et de faire confiance à sa jeunesse. Cela pourrait être une erreur ou bien un choix payant".

"Ils n'ont jamais expérimenté l'intensité qu'on va leur proposer"

L’entraîneur, qui a emmené le XV de la Rose jusque la finale mondiale en 2019, met même en garde les jeunes pousses de la France : "Ils vont être mis à rude épreuve parce qu'ils n'ont jamais expérimenté l'intensité qu'on va leur proposer dimanche. On ne trouve pas une telle intensité dans le rugby de championnat, ni dans les compétitions U20, c'est pour cela qu'on parle de test-matches."

Interrogé par notre journaliste Cécile Grès, Eddie Jones considère que son équipe sera prête pour ce premier match du Tournoi. "On va se préparer pour battre les Français. Si la préparation est bonne, et elle devrait l'être, il y a de grandes chances (d'y arriver)." Dans The Telegraph, il précise que son équipe mettra l'accent sur l’inexpérience adverse. "Le jeu consiste à trouver le maillon faible dans leur équipe et à en tirer avantage et faire de leur vie un calvaire." Aux Français de répondre sur le terrain.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Six nations

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.