53-0 : les Bleues débutent les 6 Nations à cent à l'heure contre le pays de Galles

L'équipe de France féminine a surclassé le pays de Galles (53-0) pour la première journée du tournoi des Six Nations samedi au Stade de la Rabine de Vannes. Très sérieuses, les joueuses d'Annick Hayraud prennent la tête de la Poule B.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
La joie de l'équipe de France féminine de rugby, large vainqueur du pays de Galles (48-0) en ouverture du Tournoi des 6 Nations 2021, le 3 avril à Vannes (DAMIEN MEYER / AFP)

Les Bleues n'ont pas manqué le 100e match de leur histoire dans le Tournoi. La France a laminé le pays de Galles à Vannes samedi (53-0), ne laissant aucune chance au malheureux XV du Poireau. Revanchardes après le report de cette édition 2021 et un Tournoi 2020 déjà sabordé par les conditions sanitaires, les Tricolores ne sont pas passées à côté de l'opportunité de prendre un départ idéal dans la compétition.

Après avoir dû patienter deux mois à cause du coronavirus, le XV de France n'avait pas une minute à perdre. La formation d'Annick Hayraud avait visiblement à cœur de prendre le match par le bon bout en proposant d'entrée un rythme très élevé et une intensité assez impressionnante. Pas aussi convaincantes que leurs homologues masculins, les Galloises ont pris la marée en Bretagne.

Les locales ont pris l'option de ne pas monopoliser le ballon pour mieux agir en déferlantes sur l'arrière-garde adverse. Dès la troisième minute, Caroline Boujard s'est jouée d'une inattention pour planter une première banderille, loin d'être la dernière. Déchaînée, l'ailière de Montpellier a signé un triplé dans le premier quart d'heure pour conclure le bon travail collectif de l'attaque bleue.

Zéro pointé pour les Galloises

Très vite aux commandes, les Françaises n'ont plus eu qu'à maîtriser le match et parfaire leurs gammes. Très intéressantes dans leur prise de rythme, à l'image de l'excellent match d 'milie Boulard pour sa première sélection (140 mètres gagnés vers l'avant et l'avant-dernier essai du match), elles ont tout juste laissé un peu de place au progrès dans leurs automatismes. "Je me suis très bien sentie, les filles m'ont beaucoup aidée à travailler et prendre les repères... J'étais bien, a réagi l'arrière à notre micro. Il manquait encore quelques trucs mais on va travailler pour s'améliorer."

Le pack a donné quelques gages de sécurité, se montrant très largement supérieur aux modestes avants galloises. Agathe Sochat sur un ballon porté (34e), puis Emeline Gros suite à deux mêlées (53e puis 61e) ont logiquement corsé l'addition. Les visiteurs ne repartiront même pas de la Rabine avec la satisfaction d'avoir évité le 50-0 subi l'année dernière. Après quatre passages dans l'en-but sans parvenir à marquer en deuxième période, les Bleues ont tenu à inscrire leur huitième essai au bout du temps additionnel, l'oeuvre de Laure Touyé. "On a mis du cœur que ce soit en attaque ou en défense, a insisté Emeline Gros à notre micro après la rencontre. On voulait vraiment retrouver l'ADN d'être affamées et je pense qu'on l'a prouvé ce soir. On a retrouvé un beau collectif et cela s'est vu sur notre défense et notre attaque."

Ce succès lance idéalement le Six Nations pour l'équipe de France qui prend la tête de la poule B et répond au tenant du titre anglais, vainqueur plus tôt de l'Ecosse (52-10) dans l'autre groupe. Les Bleues tenteront de confirmer ces belles dispositions contre l'Irlande le 17 avril (18h00, sur France 2 et France.tv). Les vainqueurs des deux groupes s'affronteront en finale le 24 avril.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.