Rugby : un étudiant de 23 ans meurt après un choc au cours d'un match amateur à Dijon

C'est le quatrième décès d'un jeune joueur de rugby sur un terrain français en moins de huit mois. 

Un quatrième jeune joueur de ruby est mort en moins de huit mois, dimanche 7 janvier 2019. (Image d\'illustration)
Un quatrième jeune joueur de ruby est mort en moins de huit mois, dimanche 7 janvier 2019. (Image d'illustration) (ALLILI MOURAD / SIPA)

Un étudiant de 23 ans est mort, dimanche 7 janvier, à l'hôpital de Dijon (Côte-d'Or) après qu'il a subi fin novembre un choc lors d'un match de rugby amateur, a appris l'AFP auprès de son école d'ingénieurs, l'Esirem, où il était inscrit en cinquième année. C'est le quatrième décès d'un jeune joueur de rugby sur un terrain français en moins de huit mois.

Le décès du jeune homme, dimanche autour de 10 heures, est intervenu plus d'un mois après le match disputé le 24 novembre en milieu d'après-midi dans le cadre d'un tournoi entre écoles d'ingénieurs, a précisé une chargée de communication de l'établissement, confirmant une information de Rugbyrama.

Placage adverse

Le choc subi par Nathan Soyeux, un étudiant originaire de Chaumont, en Haute-Marne, qui n'était pas licencié à la Fédération française de rugby (FFR), a eu lieu lors d'un placage par un joueur adverse. D'abord assis et conscient au bord du terrain, le joueur s'est plaint de nausées avant de perdre connaissance un peu plus tard.

Transporté au CHU de Dijon, le joueur a été plongé dans un coma artificiel pendant une dizaine de jours, à l'issue desquels les médecins avaient d'abord espéré le réveil du jeune homme, avant que son état de santé se dégrade récemment, a précisé son établissement.