Rugby : le club de Mussidan en Dordogne porte plainte après une bagarre à l’issue d’un match en fédérale 3

Les gendarmes ont dû intervenir après la rencontre entre Royan-Saujon et Mussidan, remportée par le club de Dordogne 12 à 3. Le président du club de Mussidan, François Lemarchand, espère sur franceinfo des sanctions rapides.

La rencontre a eu lieu à Royan, en Gironde.
La rencontre a eu lieu à Royan, en Gironde. (GOOGLE MAPS)

Le club de rugby de Mussidan en Dordogne porte plainte ce lundi après une bagarre à l’issue d’un match en fédérale 3 dimanche 28 octobre, indique France Bleu Périgord. Trois joueurs de Mussidan (Dordogne) ont été blessés après la rencontre qui se déroulait à Royan (Charente-Maritime). Les gendarmes ont dû intervenir après la rencontre entre Royan-Saujon et Mussidan, remportée par le club de Dordogne 12 à 3.

"Ça a été très violent"

"Je n’ai jamais vu ça", a déclaré le président du club de Mussidan François Lemarchand. "Au coup de sifflet final, ils [les joueurs de Royan] se sont précipités sur nos joueurs qui rentraient au vestiaire et leur ont tapé dessus. Ça a été très violent", a-t-il raconté à France Bleu Périgord. Selon le président du club "deux joueurs étaient K-O" et un autre souffre d’une "double fracture de la mâchoire, il doit être transféré à l’hôpital de Périgueux pour être opéré en urgence".

Le club va porter plainte lundi ainsi que le joueur qui a eu la mâchoire cassée, a précisé François Lemarchand. "On ne peut pas mettre en danger la vie de joueurs, comme ça", a-t-il affirmé, estimant qu’il y a surtout un joueur de Royan qui a été particulièrement violent et agressif. Il espère d’ailleurs des sanctions rapides à l’encontre de ce joueur de rugby qui mériterait selon lui d’être "exclu de son club de rugby".

"Rien ne saurait justifier tout ça"

Le club de Royan a perdu toutes ses rencontres depuis le début de la saison. "C’était un peu le match de la survie pour eux, ils perdent et en plus on leur enlève le point du bonus défensif dans les dernières secondes, mais rien ne saurait justifier tout ça", a poursuivi François Lemarchand.

Du côté de Rouen, le capitaine de Royan-Saujon, Corentin Tirvert assure qu’il "faut être deux pour se battre" et que "ce n’est pas Royan qui a agressé Mussidan". Il affirme qu’un joueur de Mussidan a provoqué les joueurs de Royan à la fin de la rencontre. Corentin Tirvert dénonce aussi le comportement des supporters périgourdins qui auraient envahi le terrain et n’étaient "pas très sport". Pour l’instant, le club de Royan-Saujon a décidé de ne pas porter plainte. Aucun joueur n’est blessé dans cette équipe de Charente-Maritime.