Cet article date de plus de neuf ans.

Rugby : Castres rejoint Toulon en finale du Top 14

Champion de France en titre, Castres s'est offert samedi l'occasion de défendre son titre au Stade de France. Samedi à Lille, le CO a battu Montpellier (22-19) et retrouvera Toulon en finale, le 31 mai.
Article rédigé par Pierrick de Morel
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (En battant Montpellier, Castres a validé son ticket pour la finale du Top 14 © Maxppp)

Castres-Toulon : cette saison, l'affiche de la finale du Top 14 sera donc... la même que l'année dernière. Après la victoire vendredi des co-équipiers de Wilkinson face au Racing Métro (16-6), ce sont les joueurs de Matthias Rolland qui ont validé leur ticket pour le Stade de France.

Samedi à Lille, ils ont battu Montpellier (22-19) au terme d'un match relevé, qui aura nécessité des prolongations - fait rare dans le rugby - pour départager les deux équipes.

Montpellier n'a pas démérité

Au cours de la rencontre, Castres a pu compter sur la botte de Rory Kockott (4 pénalités, 1 transformation), tandis qu'un essai d'Antonie Claassen lui permettait de virer en tête à la pause. (13-10). Mais Montpellier a toujours été au contact, avec trois pénalités et un drop de François Trinh-Duc et un essai de René Ranger en première période.

Avec des imprécisions de part et d'autre, aucune des deux équipes ne s'est jamais retrouvée en position de tuer tout à fait le match. Dans un final haletant, c'est le Fidjien Seremaia Bai, 35 ans, entré à la 70e minute, qui donnait un avantage définitif au CO par un drop de 40 mètres plein de culot.

Castres vers un deuxième sacre ?

La déception est amère pour Montpellier, qui avait terminé deuxième de la saison régulière et espérait retrouver le goût de la finale après une première incursion en 2011.

Quant au CO, il a l'occasion de conserver le Bouclier de Brennus, un exploit qu'il n'a jamais accompli au cours de son histoire.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.