Cet article date de plus de cinq ans.

Mondial de rugby : de fortes retombées économiques attendues en Angleterre

J-1 avant le grand événement sportif de cette année 2015 : la Coupe du monde de rugby. Cette 8e édition aura lieu en Angleterre et au Pays de Galles. La compétition devrait permettre de battre tous les records en termes de retombées économiques.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Coupe de monde de rugby : la France affrontera l'Italie samedi 19 © Reuters / Andrew Boyers Livepic)

La Coupe du monde de rugby est aujourd’hui le troisième événement sportif de la planète après le Mondial de football et les Jeux olympiques. Quatre milliards de téléspectateurs et pour la Grande-Bretagne, un jackpot estimé de trois milliards d’euros, dont 1,3 milliard qui devraient s’ajouter au PIB du pays cette année.

Première source de revenus, le tourisme bien sûr. 

"On attend un demi-million de visiteurs. Ils ne vont pas seulement venir à Londres dans l’un des trois stades de la capitale (le Stade olympique, Wembley et Twickenham), ils vont aussi se rendre dans les autres villes-hôtes d’Angleterre, de Brighton à Manchester et puis à Cardiff au Pays de Galles. Tout ça offre de formidables opportunités et d’importantes retombées économiques pour tout le pays, " explique Paul Gauger, l’un des porte-parole de VisitBritain, l’office de tourisme national.

Les organisateurs comptent sur un effet Mondial comme en 2012 quand les JO avaient stimulé l’économie du royaume et surtout le moral des Britanniques emballés par la réussite de l’événement et les succès sportifs du pays. Cette fois encore, le bilan économique de ce Mondial de rugby dépendra en partie du parcours de l’Angleterre dans la compétition.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.