DIRECT. Revivez les moments forts de la victoire de Toulon en finale du championnat de France contre Castres

Les Toulonnais décrochent leur premier titre de champion de France depuis 1992. 

L\'ouvreur de Toulon Jonny Wilkinson, lors de la finale du Top 14 face à Castres, au Stade de France (Seine-Saint-Denis), le 31 mai 2014. 
L'ouvreur de Toulon Jonny Wilkinson, lors de la finale du Top 14 face à Castres, au Stade de France (Seine-Saint-Denis), le 31 mai 2014.  (THOMAS SAMSON / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Comme un air de déjà-vu, samedi 31 mai, au Stade de France pour cette finale de Top 14 : le RC Toulon affronte Castres, un an après avoir perdu le titre face aux mêmes Castrais. Retrouvez la rencontre en vidéo avec francetv sport.

Qui décrochera le bouclier de Brennus ? Soit le RC Toulon, vainqueur de la Coupe d'Europe la semaine dernière, remporterait son premier titre national depuis 22 ans et tiendrait sa revanche. De son côté, Castres doublerait la mise et deviendrait le premier club à remporter le championnat après une sixième place au terme de la saison régulière. 

Dernier match pour Wilkinson. L'ouvreur anglais de Toulon, Jonny Wilkinson, dispute le dernier match de sa carrière. L'apothéose pour ce génie du rugby !

80 000 spectateurs chauffés à blanc. Des supporters des deux équipes ont fait le voyage depuis Castres et Toulon pour encourager leurs équipes. 

A la mi-temps, Toulon mènait déjà 12-10 face aux Castrais, grâce à quatre coups de pied de Jonny Wilkinson, dont un drop magistral en fin de première période. En seconde période, les Varois contrôlaient le jeu, pour accroître légèrement leur avance, sur deux pénalités. 18-10 score finale, dont 15 points de Jonny Wilkinson. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #RUGBY

23h21 : Ce live est terminé pour ce soir. Retrouvez toutes les informations développées par francetv info sur notre page d'accueil. En voici l'essentiel :  Toulon est sacré champion de France de rugby après sa victoire sur Castres (18-10). Jonny Wilkinson titre sa révérence avec classe, et avec un nouveau titre ! 

 Faible mobilisation pour le retour des bonnets rouges, qui relançaient le "Printemps breton". Quelques centaines de personnes, pas plus, à Brest et à Nantes. 

• Un soldat américain a été libéré aprèscinq ans passé dans les prisons des talibans. Le sergent Bowe Bergdahl a été échangé contre des prisonniers afghans.

• Google a reçu 12 000 demandes en une journée pour supprimer des liens gênants sur le moteur de recherche

Rendez-vous demain à neuf heures pour un nouveau direct.

23h19 :  Les Toulonnais sont sacrés, "We are the champions" résonne dans le Stade de France...

23h19 :  Mais qu'ont bien pu se dire François Hollande et Jonny Wilkinson lors de la remise des médailles ? 

23h00 :  Très heureux pour Wilkinson.Mais force est de constater que le fric achète tout, même le plus beau jeu du monde.

22h56 :  "Je ne peux pas remercier assez le public français pour tout ce qu'il m'a donné, surtout à Toulon. Merci pour les souvenirs", continue Jonny Wilkinson, qui reste classe jusque dans sa sortie. 

22h55 :  Finir sa carrière sur une belle victoire à laquelle il a activement contribué. Merci Jonny, à bientôt !

22h54 :  "Je remercie l'équipe, tout le groupe, l'équipe de Castres, les autres équipes du Top 14", déclare Jonny Wilkinson, qui fait un peu un discours de vainqueur de Roland-Garros à chaud, après la victoire. 

22h53 :  Bravo Toulon pilou pilou

22h53 :  "C'est un rêve de gosse", pleure Mathieu Bastareaud, sur France 2, alors que retentit le God Save the Queen au Stade de France, du jamais vu ! 

22h52 :  Toulon est sacré champion de France après sa victoire sur Castres (18-10).

22h49 :  Deux minutes à jouer, sur le banc toulonnais, on trépigne avant le coup de sifflet final. Le président Boudjellal est en pleurs sur le bord de la touche. Il voulait à tout prix remporter le Bouclier de Brennus. 

22h42 :  8 points d'avance pour Toulon grâce à cette pénalité parfaite d'Armitage ! Ça fait désormais pour Toulon, à 7 minutes de la fin. Sur le bord de la touche, le président du club Mourad Boudjellal lève les bras. 

22h41 :  La balle de match est au bout du pied de Delon Armitage. S'il marque cette pénalité de loin, Toulon sera à l'abri d'un essai transformé castrais. 

22h32 :  On s'ennuie ferme dans cette seconde période. Toulon a tout intérêt à laisser Castres, qui n'est jamais aussi fort que quand il refuse de jouer, prendre le jeu à son compte. Comme Castres ne concrétise pas, le chrono tourne, et c'est tout bénéfice pour les Toulonnais (, 64e).

22h21 :  Une nouvelle pénalité de Jonny Wilkinson et ça fait pour Toulon, qui accroît peu à peu son emprise sur le match. D'autant plus que l'ouvreur castrais Rory Kockott vient de louper sa troisième pénalité d'affilée. 

22h18 :  10 minutes de jeu en seconde période... et rien. Les trente joueurs ont-ils tout donné en première période ? Ou alors Castres n'arrive pas à faire le jeu ? pour Toulon, 51e.

22h17 :  @anonyme Moi non plus, je n'ai rien entendu. A noter quand même qu'ils avaient prévu de le chanter à la 10e minute... au moment où Castres a inscrit son essai. 

22h16 :  Les supporters toulonnais avaient prévu d'entonner le God save the Queen en l'honneur de Sir Jonny... Ils ont oublié les paroles ?

22h15 :  Contrairement à ce que laisse croire cette photo, il n'y a pas de match au Stade Mayol de Toulon, juste la retransmission de la finale sur un écran géant. N'empêche, l'ambiance est chaude ! 


  (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

22h13 :  @lolitonc Le bras cassé de l'arbitre veut dire qu'on doit jouer au pied, mais pas taper directement pour marquer. Et les touches rapides peuvent être effectuées si le ballon ne heurte pas d'obstacle (panneau publicitaire etc...) une fois sorti du terrain. 

22h12 :  Bonsoir. J'ai deux questions. Quelle est la signification du bras cassé de l'arbitre et quels sont les critères pour jouer une touche rapide? Merci et puis parce que Toulon !

22h09 :  Le tennisman Nicolas Mahut est sous le charme de Jonny Wilkinson (mais il en parle comme un tennisman :-))

22h06 :  La seconde période vient de reprendre. Toujours pour Toulon, ce sont les Castrais qui vont devoir attaquer pour refaire leur retard.

22h02 :  Allez Toulon, il faut rendre hommage à Jonny !

21h59 :  Il serait bien que Castres se focalise un peu plus sur le jeu et moins sur les gnons...surtout Kockott !

21h59 :  A la mi-temps, @anonyme, sans doute un supporter toulonnais, regrette l'approche castraise de la partie. 

21h51 :  C'est la mi-temps au Stade de France, et à la pause Toulon vire en tête . A noter deux pénalités manquées par le Castrais Rory Kockott, qui pourraient peser lourd dans la balance. 
(SAINTMTEX)

21h44 :  Et drop de Jonny Wilkinson à 25 mètres des perches, sa spécialité ! Toulon reprend l'avantage, , à cinq minutes de la pause.

21h43 :  Si vous avez regardé la finale de la Coupe d'Europe la semaine passée, vous trouverez peut-être comme moi que le RCT maîtrise bien moins son sujet face à Castres que face aux Saracens. Même si la puissance de la mêlée toulonnaise permet d'obtenir de précieuses pénalités ( pour Castres après une pénalité de Wilkinson, 34e).

21h38 :  Une pénalité de l'ouvreur castrais Rory Kockott franchit les poteaux, peints en bleu-blanc-rouge pour l'occasion, et permet aux Castrais de reprendre un peu de marge (, 30e). Héros de la finale de l'an passé, Rory Kockott avait signé un pré-contrat à l'intersaison passée avec Toulon... avant de changer d'avis et de se réengager avec Castres. 

21h35 :  Toulon se fait plus menaçant. A l'instant, le première ligne Burden réussit une percée, mais se fait reprendre in extremis par la défense tarnaise (, 26e). Contrairement à l'an passé, cette finale est pour l'instant plaisante à suivre. 

21h30 :  Du coup, l'ouvreur anglais se console avec des pénalités (pour Castres, 23e). Les Toulonnais ont repris le dessus physiquement en ce milieu de première période. 

21h27 :  Pendant ces vingt premières minutes, les Castrais surveillent de près Jonny Wilkinson, l'empêchant de prendre des initiatives ( pour Castres, 20e). 

(BORIS HORVAT / AFP)

21h23 :  Le président du club de Castres a salué d'une drôle de façon ses joueurs avant la rencontre. 
(SAINTMTEX)

21h19 :  N'importe quoi ! Les Castrais empêchent Armitage de jouer ! Il n'y a pas essai !

21h18 :  Dans les commentaires, @anonyme n'est pas d'accord. Il est vrai qu'il a fallu se passer l'action sous tous les angles pour que l'arbitre prenne une décision. 

21h15 :  Superbe action individuelle de Max Evans, qui remonte tout le terrain, avant d'envoyer une chandelle. A la lutte, le Toulonnais Armitage et le Castrais Kockott manquent la balle, qui revient à Max Evans, qui aplatit. L'essai est validé. Castres mène désormais au score, à la 12e minute .

21h13 :  Grossière erreur de la défense toulonnaise, qui donne permet au Castrais Max Evans d'aplatir dans l'embut ! L'arbitre demande confirmation à la vidéo... mais en attendant, une bagarre générale éclate...

21h08 :  L'année dernière, les Castrais avaient lentement endormi les Toulonnais, pour bâtir leur victoire autour du jeu au pied de Rory Kockott, leur ouvreur. Cette année, les Varois ont entamé la rencontre tambour battant, et acculent la défense castraise sur sa ligne d'embut (pour Toulon, après une première pénalité de Wilkinson). 

21h04 : A noter la présence en tribune de François Hollande, tweete une attachée de presse de l'Elysée. 

21h02 : C'est parti pour cette finale du Top 14 entre Toulon et Castres (0-0). Les Castrais jouent en blanc, contrairement à l'année dernière où ils avaient conservé leur maillot bleu. Un signe ?