Mondial de rugby : "J'ai complètement pété les plombs", avoue Sébastien Vahaamahina après son exclusion du quart de finale

Le deuxième ligne de Clermont a été exclu à la 49e minute de la rencontre, pour avoir donné un coup de coude à un Gallois. 

Le joueur de rugby Sébastien Vahaamahina, exclu du quart de finale du Mondial de rugby entre les Bleus et le pays de Galles, pour avoir donné un coup de coude à un Gallois, le 20 octobre 2019 à Tokyo (Japon). 
Le joueur de rugby Sébastien Vahaamahina, exclu du quart de finale du Mondial de rugby entre les Bleus et le pays de Galles, pour avoir donné un coup de coude à un Gallois, le 20 octobre 2019 à Tokyo (Japon).  (GABRIEL BOUYS / AFP)

"J'ai complètement pété les plombs, je crois." Le deuxième ligne Sébastien Vahaamahina s'est brièvement confié dimanche 20 octobre, après son exclusion du quart de finale de la Coupe du monde de rugby, opposant la France au pays de Galles à Tokyo (Japon). 

Sébastien Vahaamahina a été exclu à la 49e minute de la rencontre, pour avoir donné un coup de coude au Gallois Aaron Wainwright. Alors que les Bleus dominaient la rencontre et menaient de neuf points (19-10), le pays de Galles a profité de sa supériorité numérique pendant plus d'une demi-heure pour finalement s'imposer sur le fil (20-19), éliminant les Bleus du Mondial. 

"Je suis fier de vous"

Le deuxième ligne de Clermont a souligné que son geste était "indéfendable", lors d'une très courte prise de parole après la rencontre dans le vestiaire tricolore, où les caméras de TF1 ont capté l'instant. Soutenu par le vestiaire, il a ensuite félicité les jeunes joueurs de l'équipe de France : "Franchement, vous êtes une p... de génération !", a-t-il lancé. 

Une position approuvée et amplifiée par le capitaine Guilhem Guirado : "Les gars, je suis fier de vous. J'étais persuadé qu'on allait gagner. Je veux que vous vous mettiez dans le crâne que les choses qu'on arrive à faire, aucune équipe n'en est capable. Même les Blacks !", a-t-il lancé. "Vous prenez une tarte dans la gueule", a encore réagi le capitaine.