Coupe du monde 2023 : France - Nouvelle-Zélande, une histoire de longue date

On pourrait presque les qualifier de meilleurs ennemis. À l'occasion de la dixième édition de la Coupe du monde de rugby 2023, la France affrontera de nouveau les redoutables All Blacks, en phase de poules. Et ce n'est pas une première ! Lors de cette compétition, les deux équipes se sont déjà rencontrées à six reprises. Retour sur ces rencontres, toutes plus incroyables les unes que les autres. Et où la France a parfois créé la surprise...
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 4 min.
Les Bleus face aux All Blacks

C'est l'équipe la plus redoutée par toutes les nations du rugby : les All Blacks. Trois fois Championne du monde, la Nouvelle-Zélande a su s'imposer au fil des années, sans jamais perdre son statut de meilleure nation du rugby. Une équipe que la France connaît bien, surtout en Coupe du monde. Neuf éditions, quatre victoires des All Blacks contre deux pour les Bleus. Et pour cette dixième édition, un nouveau France - Nouvelle-Zélande pour prolonger la magie. Noire bien sûr. 

Première édition, première finale 

1987 lancement de la première Coupe du Monde de rugby. Seize équipes étaient invitées à disputer cette compétition. Et pour clore cette première édition, quoi de mieux qu'une finale Nouvelle-Zélande - France à l'Eden Park d'Auckland ? Une affiche de rêve qui n'a malheureusement pas souri aux Français. Sereins après avoir battu l'Australie (30-24) en demi-finale, les Bleus s'étaient inclinés 29-9 face aux mythiques All Blacks de John Kirwan.

La revanche en 1999 

Quelques années plus tard, les deux équipes se retrouvent mais cette fois-ci en demi-finale du Mondial 1999. Un match qui sera considéré comme l'une des meilleures performances du XV de France. À égalité depuis le début de la compétition avec quatre victoires en quatre matches pour les deux nations, la rencontre s'annonce titanesque. Les Bleus sont pourtant menés à la pause 17 à 10. Dès leur retour sur la pelouse de Twickenham les Français encaissent un autre essai et sont en grande difficulté face à la puissance dévastatrice de Jonah Lomu. C'était sans compter sur l'ouvreur français Christophe Lamaison qui enchaîne deux pénalités et deux drops en dix minutes (22-24). La machine bleue est relancée. Jusqu'à cet essai spectaculaire du regretté Christophe Dominici. Les Bleus ne s'arrêtent plus et enchaînent les essais. Au terme d'une remontée historique, le XV de France inflige un 43-31 aux Néo-Zélandais. 

France - Nouvelle-Zélande, demi-finale de la Coupe du Monde 1999 (JEAN-LOUP GAUTREAU / AFP)

Pour sauver l'honneur

En 2003, les deux équipes s'étaient inclinées en demi-finales. La Nouvelle-Zélande contre ses voisins australiens (22-10) et la France contre son grand rival, l'Angleterre (24-7). Pour leur troisième rencontre en Coupe du monde, les équipes jouaient cette petite finale pour la médaille de bronze. Et une fois de plus, les Néo-Zélandais s'étaient imposés face à la France 40 à 13. 

Un remake de 1999

Avant même le début du coup d'envoi, ça partait fort entre les deux équipes. Face au traditionnel Haka Néo-Zélandais, les Bleus décident de ne pas se laisser impressionner. Un XV de France uni, se tenant bras dessus bras dessous, qui s'avancent face aux All Blacks. Ne s'arrêtant qu'à quelques centimètres. Un face à face d'un rare intensité qui donne le ton de la rencontre. Dans ce quart de finale 2007, les Français sont dominés tout au long de la première mi-temps (13-3) par les All Blacks. De retour des vestiaires, les Bleus se réveillent avec un essai de Thierry Dusautoir puis un second de Yannick Jauzion. La France passe en tête 20-18 et réussira à conserver cet écart jusqu'au coup de sifflet final. 

Cruelle défaite

2011. 24 ans plus tard, la même finale, dans le même stade et avec le même dénouement. L'occasion pour les Bleus de prendre leur revanche sur cette finale de 1987. Mais le scénario sera le même. Une défaite cruelle 8 à 7 qui laisse aux Français, un goût d'inachevé face à des des Blacks qui s'imposent d'un petit point au terme d'un match laborieux. Les Bleus avaient pourtant sorti un match fabuleux dans l'engagement... Sur le terrain, des joueurs sont animés d'un esprit de revanche après un parcours peu convaincant.  Mais finalement, sans briller, les All Blacks ont fait honneur à l'adage "Une finale, ça ne se joue pas, ça se gagne."

Un match à oublier 

C'est certainement l'un des matches les plus humiliant pour les Bleus. 62-13 à la fin des 80 minutes face aux All Blacks. Ce quart de finale 2015 a résonné comme un cauchemar pour le XV de France. Avec 49 points d'écart, ce match est devenu la plus lourde défaite pour les Français en Coupe du Monde. Neuf essais contre un seul pour les Tricolores, deux cartons jaunes pour Louis Picamoles,... Cette performance est décidément à oublier !

Quel sort pour 2023 ?

Pour cette dixième édition de la Coupe du monde de rugby, la France ne pouvait pas passer à côté de ses meilleurs ennemis. Surtout à domicile. Pour la septième fois lors de cette compétition, les Bleus affronteront donc les Néo-Zélandais. Mais cette fois-ci, en phase de poules. Un match de haute intensité qui promet de lancer la compétition comme il se doit. En attendant, les Bleus recevront la Nouvelle-Zélande au Stade de France lors de la Tournée d'automne 2021. L'occasion pour les hommes de Fabien Galthié, de se tester face à la nation la plus forte du rugby. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Coupe du monde de rugby

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.