Rugby : les femmes de plus en plus nombreuses à se jeter dans la mêlée

Ce mardi soir, 22 août, les joueuses de rugby de l'équipe de France affrontent celle de l'équipe d'Angleterre pour la finale du mondial.

France 3

Il est 22 heures sur ce stade parisien. Sous les projecteurs une trentaine de filles s’entraînent au rugby. Parmi elles, Alix, 32 ans, passionnée de ballon ovale. Quelques heures auparavant, Alix sortait de son travail, direction l'entrainement. La jeune juriste a découvert le rugby il y a quelques années lors de ses études. Un vrai coup de foudre. "C'est un sport avec de vraies valeurs, que les filles ont aussi. Et il n'y a pas de raison pour que seuls les garçons jouent avec un ballon ovale", sourit-elle.

Les vestiaires, le centre névralgique d'une équipe

Au stade, les joueuses se retrouvent aux vestiaires. C'est le centre névralgique d'une équipe de rugby. "Un match se joue aussi dans les vestiaires. Construire une équipe c'est aussi construire le mental de l'équipe. Ça passe par les moments dans les vestiaires", explique la jeune femme. Aujourd'hui en France, 20 000 femmes sont licenciées en rugby. En 15 ans, la section féminine de la fédération française a vu ses effectifs multipliés par cinq.

Le JT
Les autres sujets du JT
La Française Lenaïg Corson est plaquée par une joueuse irlandaise lors du match France-Irlande des poules du Mondial féminin de rugby, le 17 août 2017 à Dublin (Irlande).
La Française Lenaïg Corson est plaquée par une joueuse irlandaise lors du match France-Irlande des poules du Mondial féminin de rugby, le 17 août 2017 à Dublin (Irlande). (PAUL FAITH / AFP)