Cet article date de plus d'un an.

Coupes d'Europe : les Saracens d'entrée pour le Racing, chocs franco-français en Challenge Cup

Le Racing 92, finaliste des Coupes d'Europe 2016 et 2018, recevra les Saracens, titrés trois fois en quatre ans, dès la première journée de la phase de poules le 17 novembre à l'Arena, selon le calendrier dévoilé vendredi par l'organisateur. Du côté de la Challenge Cup, cette première journée offrira deux chocs entre clubs français avec Bayonne-Toulon et Stade Français-Brive.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Au moins, le Racing 92 sera fixé d'entrée. Tombés dans la poule la plus relevée avec les Londoniens et le Munster, demi-finaliste de la dernière édition, les joueurs de Laurent Travers sont condamnés à l'exploit face aux Sarries s'ils veulent espérer rallier les quarts de finale.  Présent dans le dernier carré au printemps, Toulouse, qui co-détient avec le Leinster le record du nombre de sacres (4), ouvrira la compétition vendredi 15 à Gloucester.

Clermont démarrera à Marcel-Michelin face aux Harlequins, qu'ils avaient battus de peu (32-27) dans la même enceinte en demi-finale du Challenge avant de dominer La Rochelle (36-16) en finale. Des Rochelais également de retour dans la compétition phare et qui recevront Exeter pour commencer. Lyon se déplacera à Northampton et Montpellier à Galway face au Connacht. Les premiers de chaque poule et les trois meilleurs deuxièmes seront qualifiés pour les quarts de finale.
 

La Challenge Cup nous offre elle d'entrée des chocs franco-français. Le RC Toulon se déplacera sur la pelouse de Bayonne, tandis que le Stade Français recevra Brive à Jean-Bouin. Agen aura droit d'ouvrir le bal face à Edinburgh, vendredi 15 novembre à 20h. Le lendemain, Castres et Pau se déplaceront respectivement chez les Dragons et sur la pelouse de Leicester. Bordeaux-Bègles conclura cette journée à domicile face aux Wasps.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Champions Cup

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.