Champions Cup : grâce à un Antoine Dupont intenable, le Stade Toulousain domine Cardiff pour ses débuts en coupe d'Europe

Toulouse s'est offert une victoire pour son entrée en lice en coupe d’Europe en s’imposant (39-7) à Cardiff, samedi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Le demi de mêlée toulousain, Antoine Dupont, contre Cardiff en Champions Cup, le 11 décembre 2021. (GEOFF CADDICK / AFP)

Il aura fallu une piqûre de rappel pour réveiller la bête. Maladroit en début de match malgré la prise du score grâce à la botte de son ouvreur international Romain Ntamack, le Stade Toulousain a haussé le ton et sorti les crocs après avoir encaissé le premier essai de la rencontre, à Cardiff, samedi 11 décembre. Si tout n’a pas été parfait, le tenant du titre a réussi ses débuts en Champions Cup en l’emportant (39-7) avec le bonus offensif chez les Blues.

On a rempli le contrat, avec des fulgurances qui parfois sont très talentueuses, des choses intéressantes sur le plan du niveau du jeu et des moments de faiblesse. On était une bonne partie de la première période à portée d'un contre, mais on s'est mis à l'abri ensuite.

Ugo Mola, entraîneur de Toulouse

en conférence de presse après la rencontre

Cette rencontre en terre galloise, sur un terrain synthétique dont les Toulousains ne raffolent pas cette saison (deux défaites à Lyon et au Racing 92), aurait pu se muer en match piège. Certes, Cardiff, obligé d’aligner onze néophytes sur la feuille de match et de sortir un joueur de la retraite à cause du variant Omicron, présentait une équipe profondément amoindrie et inexpérimentée, mais se présentait avec l'énergie du désespoir d'une équipe qui n'a rien a perdre. Ballons tombés, dominés en mêlée, les Gallois libérés de toute pression ont tenté d’emballer le rythme pour surprendre la machine toulousaine.

L’incontournable Dupont comme dynamiteur

Portés par un public survolté, ils plantaient même le premier essai de la rencontre par Adams (20e, 7-6) et viraient en tête. De leur côté, les joueurs d’Ugo Mola, plombés par des mauvaises transmissions pour lancer le jeu après les touches, s’étaient jusqu’alors contentés de scorer par l’intermédiaire de Romain Ntamack (6/8 devant les poteaux). En réussite pour sanctionner les fautes adverses, plutôt inspiré pour occuper le terrain, le numéro 10 du XV de France a permis à son équipe de tenir à distance des Gallois bien trop pénalisés (16 fautes en tout dont 6 en moins de 20 minutes) pour espérer accrocher le champion d’Europe. Puis son compère à la charnière, en équipe de France et à Toulouse, a terminé le travail.

Le piège a été évité. On savait que ce serait une équipe (de Cardiff) remaniée et qu'ils allaient démarrer très fort. On a un peu subi. On a été peut-être un peu surpris pendant 5-10 minutes, mais on ne s'est pas affolés, on a été assez sobres mais efficace. (...) Il fallait faire un peu le dos rond sur la première période et après le jeu s'est débridé, ce qu'on aime, et on a réussi à trouver des solutions.

Romain Ntamack, ouvreur du Stade Toulousain

en conférence de presse d'après match

Dans un collectif miné par trop de dêchets, Antoine Dupont, désigné meilleur joueur du monde vendredi, a remis ses coéquipiers dans le sens de la marche. Le numéro 9 a d’abord fait parler ses cannes endiablées à la sortie d’une mêlée et son raffut dévastateur pour transpercer la ligne défensive avant de servir Ntamack qui permettait à Anthony Jelonch, grâce à une passe éclair, de filer à l’essai (24e, 7-13). Toulouse répondait à Cardiff et se remettait la tête à l’endroit. Une autre accélération dévastatrice de Dupont permettait au centre Néo-Zélandais Pita Ahki de doubler la mise et d’assommer Cardiff juste avant la pause (20-7). Un essai (57e) et une passe au pied décisive pour Bonneval (66e) pour conclure sont venus étoffer son festival.

"On va savourer cette victoire mais on va vite basculer sur la semaine prochaine et la réception des Wasps", commentait Ugo Mola. Si la bête toulousaine devra limer ses crocs et affuter ses griffes avant d’affronter les Wasps pour proposer une copie plus aboutie, elle a d’ores et déjà assuré l’essentiel : décrocher une victoire précieuse dans sa quête pour défendre sa couronne.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Champions Cup

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.