"Ces deux équipes ne savent pas faire autre chose que de produire du jeu" : Guy Novès s'attend à voir une belle finale de Top 14

Toulouse affronte Clermont samedi au Stade de France en finale du Top 14. L'ancien sélectionneur du XV de France, Guy Novès, s'attend à du grand jeu et à beaucoup d'émotions.

Guy Novès, ici en novembre 2017.
Guy Novès, ici en novembre 2017. (OLIVIER CORSAN / MAXPPP)

La finale du Top 14 de rugby se disputera samedi 15 juin à 20h45 entre Toulouse et Clermont, au Stade de France, à Saint-Denis. C'est la cinquième fois que les deux équipes se retrouvent en finale et jusqu'ici, à chaque fois, c'est Toulouse qui a gagné le duel.

Guy Novès, l'ancien sélectionneur du XV de France et ancien manager du Stade Toulousain, soutient les rouge et noir toulousains. Il a détaillé sur franceinfo sa conception d'une belle finale. "C'est du spectacle et de l'émotion. Et je pense que ce sera au rendez-vous parce que ces deux équipes ne savent pas faire autre chose que de produire du jeu. Donc, même s'il y a des stratégies particulières, je pense que les spectateurs seront gâtés."

Pour lui, "une belle finale n'est pas seulement basée sur le nombre de points marqués. Quand il y a en trop, on a le sentiment que les défenses se sont un peu relâchées pour donner une grande liberté à l'attaque. Par contre, voir des moments d'envergure, des possibilités d'essai, des brèches dans la défense, cela peut susciter de l'enthousiasme et de l'émotion."

À Toulouse, "le travail du staff est en train de payer"

Si Toulouse est en grande forme cette saison, c'est selon lui parce que "le travail du staff est en train de payer. L'arrivée de joueurs de talent, plus certains jeunes joueurs, cela donne l'enthousiasme qu'il y a aujourd'hui, la qualité de jeu qu'il y a aujourd'hui."

Guy Novès sera évidemment au Stade de France pour assister au duel, mais pas seulement. Il y sera "pour d'autres raisons, notamment professionnelles."  Concernant son avenir, il a déclaré qu'il avait reçu de "nombreuses sollicitations" et que "son principal projet était que le rugby retrouve ses vraies valeurs et pas celles dictées par certaines personnes."