Cet article date de plus d'un an.

Rugby : Israel Folau se dit "totalement" prêt à répéter ses propos homophobes

Israel Folau a refait parler de lui ce samedi après avoir dit lors de la conférence annuelle du Australian Christian Lobby (ACL) qu'il assumait les propos homophobes tenus sur Instagram.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Israel Folau n'en démord pas. L'ex-international des Wallabies, limogé en mai pour des propos homophobes, s'est dit samedi "totalement" prêt à les réitérer, même s'il reconnaît qu'il n'avait pas forcément mesuré toutes leurs conséquences.

Folau reste sur ses positions

"Je savais que cela offenserait beaucoup de gens. (...) Mon intention en postant cela était de partager la vérité et ce que  disent les écritures... Je ne pensais pas que cela m'amènerait à la situation dans laquelle je suis maintenant", a déclaré Folau, lors de la conférence annuelle du Australian Christian Lobby (ACL) sur le thème "Même pas honte", selon des propos rapportés par les médias australiens.

Fervent chrétien évangélique, Folau, 30 ans, avait provoqué un tollé à la mi-avril après la publication d'un message sur son compte Instagram: "Ivrognes, homosexuels, adultères, menteurs, fornicateurs, voleurs, athées, idolâtres, l'Enfer vous attend. Repentez-vous ! Seul Jésus peut vous sauver". Rugby Australia avait alors décidé de résilier son contrat, ce que le joueur avait contesté, attaquant en justice la fédération pour "licenciement abusif".

"En définitive, il s'agissait d'un message d'amour", a conclu samedi le rugbyman, qui lorsqu'on lui a demandé s'il referait la même chose, a répondu: "Totalement". Le procès opposant Folau à la Fédération australienne est prévu pour février prochain, à moins que la médiation entre les parties, programmée pour décembre, n'aboutisse.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.