Cet article date de plus de deux ans.

Roland-Garros : Sloane Stephens fait tomber Garbiñe Muguruza, titrée en 2016, et file en quart

L'affiche de ces huitièmes de finale du tableau féminin a tourné en faveur de Sloane Stephens, victorieuse de Garbiñe Muguruza (6-3, 6-3). Dans un match où les deux joueuses ont alterné le bien et le mauvais, l'Américaine a su rester solide dans les bons moments, face à une Espagnole peu incisive. La finaliste de la précédente édition défiera Johanna Konta en quart de finale, mardi.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

Le premier gros choc du tableau féminin n'a pas attiré les foules. Probablement en raison du show entre Tsitsipas et Wawrinka sur le Suzanne-Lenglen. Dans un court Philippe-Chatrier à moitié vide, Garbiñe Muguruza, vainqueur du tournoi 2016, et Sloane Stephens, finaliste sortante, se sont affrontées dans un match sans réelle ambiance.  

Le premier set a été une succession de jeux de service manqués. Après avoir démarré sur les chapeaux de roue (1-3), l'Espagnole s'est révélée inconsistante. Balles boisées, fautes directes. La longiligne joueuse a longtemps défendu un jeu de service important à 4-3 en sa défaveur. Avant de le céder après plusieurs égalités. L'occasion pour Stephens de conclure la première manche. Manqué. Le quatrième break en neuf jeux est validé par Muguruza. Avant que le cinquième n'intervienne dans la foulée. La 7e joueuse au classement WTA a, de nouveau, ravi le service de l'Espagnole. Première manche bouclée 6-4 par Stephens. 

Comme décomplexée du set acquis, Sloane Stephens a démontré plus d'assurance au service, même quand Garbiñe Muguruza semblait prendre le pas (8 balles de breaks obtenues chacune, 4 converties par Stephens, 2 pour Muguruza). Comme lors du septième jeu de la manche, où Stephens a retourné le score pour assurer son service (4-3). L'Américaine a aussi affiché une belle capacité à défendre les points, face à une Espagnol peu tranchante. L'exemple parfait est sa volée au filet manquée qui offre le premier break du set à Stephens. Derrière, l'Américaine ne s'est pas fait prier. Au terme d'un jeu de service accroché, elle a conclu le match sur une énième faute de son adversaire (6-3, 6-3).

Avec ce succès, Sloane Stephens prend la tête dans les confrontations face Garbiñe Muguruza (2 à 1). Pour l'Espagnole, le chemin s'arrête en huitième de finale, elle qui avait rallié les demi-finales l'an passé. En revanche, la septième joueuse mondiale poursuite sa route et passe en quart de finale. Mardi, elle défiera Johanna Konta, contre qui elle a perdu les deux rencontres jouées. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.