Cet article date de plus de deux ans.

Roland-Garros : Siniakova fait tomber la n°1 mondiale Osaka et rejoint les huitièmes de finale

C'est la surprise de ce samedi 1er juin dans le tableau féminin ! N°1 mondiale et vainqueure des deux derniers Grands Chelems, Naomi Osaka a été éliminée en sortant par la petite porte face à Katerina Siniakova. La Japonaise n'a jamais trouvé les clés face à la Tchèque et dans la lignée de ses derniers tours mitigés, s'est inclinée logiquement (6-4, 6-2). Elle ne verra pas les 8es de finale Porte d'Auteuil. Siniakova, vainqueure de Roland-Garros en doubles l'an passé, défiera Madison Keys, tombeuse d'Anna Blincova.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (KAZUKI WAKASUGI / YOMIURI)

À la lumière de ce match perdu contre Katerina Siniakova (6-4, 6-2), on peut dire que Naomi Osaka n'a jamais vraiment trouvé son rythme cette année à Roland-Garros. Sortie dès le 3e tour, la numéro un mondiale ne verra pas les huitièmes de finale. La faute à une Tchèque accrocheuse et excellente en défense. La faute, surtout aurait-on envie de dire, à une Japonaise qui s'est sabordé en multipliant les frappes dans les couloirs ou la bande du filet. Siniakova défiera Madison Keys, tombeuse d'Anna Blincova.

Osaka a fait illusion avant de sombrer

En début de partie pourtant, les débats sont équilibrés. Les deux joueuses se rendent coup pour coup mais c'est la Japonaise qui est la première à craquer. Comme lors de ses deux tours précédents, Osaka concède la première manche (6-4). Son nombre de fautes directes (16 contre 7) mais surtout son très faible pourcentage de premières balles (46%) sont autant de preuves supplémentaires attestant des difficultés de la numéro un mondiale sur le terre battue parisienne.

Le deuxième set sera du même acabit : la Japonaise multiplie les prises de risques qui ne sont pas payantes tandis que Siniakova défend sur toutes les balles. La différence d'attitude à ce titre est saisissante. Quand la Japonaise fait la moue, baisse les yeux et semble touchée par son manque de réussite, la Tchèque sert le poing et s'encourage. Une volonté à toute épreuve qui a fait défaut à Osaka... Aussi, le très gros pourcentage de premières balles de Siniakova (80%) couplé à une solidité à toute épreuve dans les moments importants laissent penser que oui, c'est bien la meilleure des deux joueuses qui s'est imposée ce samedi. 

La Japonaise restera numéro un mondiale

Vainqueure de Roland-Garros en double l'an passé avec Barbora Krejčíková, la Tchèque poursuit sa route en simples cette année. En huitièmes de finale, c'est un duel très intéressant qui l'attend, face à Madison Keys.

Pour Naomi Osaka en revanche, l'aventure se termine avec amertume. Celle qui avait déclaré vouloir "gagner" à Paris ne verra pas son voeu réalisé. En revanche, elle pourra se consoler avec le fait qu'elle préservera quoi qu'il en soit sa place de numéro un mondiale à l'issue de la quinzaine. Un bien maigre lot de consolation...

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.