Roland-Garros divisé en trois zones indépendantes pour accueillir un total de 11 500 spectateurs chaque jour

La Fédération Française de tennis a annoncé ce lundi que le public serait limité à 11 500 personnes au total pour l'édition 2020 de Roland-Garros (21 septembre-11 octobre). Pour respecter la jauge des 5000 personnes, la Porte d'Auteuil sera divisée en trois zones indépendantes organisées autour des trois grands courts : Philippe-Chatrier avec 5000 spectateurs, Suzanne-Lenglen avec 5000 spectateurs, Simonne-Mathieu avec 1500 spectateurs. Une jauge qui aura des conséquences financières.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Les portiques d'entrée de Roland-Garros (JACQUES DEMARTHON / AFP)

Roland-Garros s'adapte. Alors que la jauge stricte des 5000 personnes en zone rouge avait remis en question l'objectif des 20 000 spectateurs affiché par l'organisation cet été, la Fédération française de tennis a annoncé ce lundi qu'il y aurait tout de même 11 500 spectateurs attendus chaque jour sur cette édition 2020 (27 septembre-11 octobre).

Trois zones indépendantes

"Nous avons décidé de diviser cet espace en 3 sous espaces indépendants les uns des autres et autonomes du point de vue de l’accueil du public" a annoncé le directeur général de la FFT Jean-François Vilotte. Il y aura donc une zone autour du court Philippe-Chatrier, une autre autour du Suzanne-Lenglen, et une dernière autour du Simonne-Mathieu. 

Chaque spectateur détiendra un billet pour l'une ou l'autre zone, et ne pourra pas circuler d'un espace à l'autre. Les courts annexes sont également répartis entre ces trois zones, et ne sont également accessibles qu'à une partie des spectateurs. 

Recettes moindres

Si les zones du Philippe-Chatrier et du Suzanne-Lenglen accueilleront un maximum de 5000 personnes, celle du Simonne-Mathieu sera limitée à 1500 personnes. "C’est une partition tout à fait nouvelle qui change les conditions de gestion de la billetterie et nous en tirerons toutes les conséquences", a précisé le directeur général, avant de rajouter plus tard que le surplus de billets vendus jusqu'ici donnerait lieu à des remboursements. 

La FFT avait tablé cet été sur un total de 20 000 spectateurs par jour, soit "50 à 60% de la capacité d'accueil totale" de la porte d'Auteuil. La décision du gouvernement, le 26 août dernier, d'écarter toute dérogation en zone rouge (où se situe Paris) pour la jauge des 5000 personnes a considérablement changé les plans de l'organisation. L'objectif des 11 500 personnes se situe ainsi bien en-dessous des prévisions, et les conséquences financières seront inévitables. "Nous aurons des recettes moindres, mais nous avons tenu à maintenir un prize-money élevé", s'est satisfait Bernard Giudicelli, le président de la FFT, avant d'ajouter que le chiffre d'affaires des Internationaux de France sera réduit de moitié, sachant qu'il tourne en temps normal entre 260 et 280 millions d'euros. 

Les qualifications auront bien lieu, contrairement à ce qui s'est passé à New York pour l'US Open, mais à huis clos, tandis que les tournois de double mixte, des légendes et des qualifications juniors n'auront pas lieu.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.