Cet article date de plus de quatre ans.

Roland-Garros 2017 : Djokovic monte en puissance

Après un premier set peu convaincant, Novak Djokovic s'est finalement imposé en trois manches face à l'Espagnol Ramos Vinolas (7-6, 6-1, 6-3). Le numéro 2 mondial continue d'emmagasiner de la confiance. Il en aura besoin en quart de finale contre Dominic Thiem.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Novak Djokovic en plein effort (ERIC FEFERBERG / AFP)

Djokovic chaotique puis supersonique. Le Serbe a eu besoin d'un set pour mettre la machine en route. Breaké d'entre par Albert Ramos-Vinolas, le numéro 2 mondial semblait embarqué dans une belle galère. Imprécis et surtout visiblement très nerveux, il parvenait tout de même à se remobiliser pour refaire son retard et emmener la tête de série n°19 au jeu décisif. Sans s'y montrer particulièrement impérial, Djokovic bouclait la manche 7 points à 5 mais il lui avait fallu 73 minutes pour arriver à ses fins. 

Le retour du "cosmic tennis"

Le Serbe allait faire preuve de beaucoup plus de célérité dans les deux sets suivants. Face à un adversaire qu'il avait déjà dominé par trois fois dans le passé, le protégé d'Andre Agassi libérait enfin son bras. Par instants, le "cosmic tennis" du début 2016 était de retour sur le Central et, en dépit de quelques soubressauts, la machine serbe finissait par user les défenses espagnoles, régulièrement prises de vitesse. Un dernier coup droit croisé compostait définitivement le billet de "Nole" pour les quarts où l'attendent désormais Dominic Thiem et toute son explosivité. Djokovic, qui va piano mais sano depuis le début du tournoi, va passer son premier véritable test... 

VIDEO - L'un des points de l'année 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.