Qui est Vincent Labrune ? Trois choses à savoir sur le nouveau président de la LFP

Elu au nez et à la barbe de Michel Denisot, Vincent Labrune est le nouveau président de la Ligue de football professionnel (LFP). L'ancien président de l'OM, très proche de Robert Louis-Dreyfus avant son décès, était aussi un homme de médias comme celui qu'il a battu ce jeudi. Découvrez trois choses importantes à savoir pour mieux connaître Vincent Labrune.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.

► Proche de Robert Louis-Dreyfus et ancien président de l'OM

Le principal fait d'armes dans le football de Vincent Labrune, c'est sans aucun doute ses fonctions de président de l'Olympique de Marseille de 2011 à 2016. C'est d'ailleurs grâce à ce poste qu'il devient connu dans le milieu. Un milieu qu'il a intégré grâce à ses liens avec l'ancien actionnaire majoritaire de l'OM Robert Louis-Dreyfus, décédé en 2009.

L'histoire entre les deux hommes commence par une passion commune, pas le foot non, mais la boxe. Robert Louis-Dreyfus se lie d'amitié avec Labrune et l'engage comme conseiller en communication avant de disparaître en 2009. Dans cette période compliquée, il épaulera la veuve de RLD, Margarita Louis-Dreyfus, toujours actionnaire de l'OM avant de prendre la tête du club en 2011. 

Vincent Labrune, le président de l'OM, a côté de la propriétaire, Margarita Louis-Dreyfus

Les cinq années de Labrune à la tête de l'OM seront très mouvementées. Sa première saison est marquée par des tensions en interne et par un quart de finale de Ligue des Champions qui ne permet pas d'effacer la piteuse élimination en Coupe de France par Quevilly (National à l'époque) et la dixième place en championnat. Tout au long de son mandat, Vincent Labrune entretient des relations difficiles voire impossibles avec ses entraîneurs et directeurs sportifs : Didier Deschamps, José Anigo, Marcelo Bielsa (qui quittera le club après la première journée en 2016, mois d'un mois après le départ de Labrune), l'entraîneur espagnol Michel... De plus, ses relations avec les supporteurs n'ont jamais été cordiales, bien au contraire, et n'ont en rien donné une note positive à son mandat que La Provence qualifiait de "pire président de l'OM".

► Un homme de télévision

A l'instar de celui qu'il a devancé aux élections de la LFP, Michel Denisot, l'Orléanais de 49 ans est un homme de médias. En 1994, après un DEA d'économie internationale et de finance, il est recruté par France Télévisions pour s'occuper de la communication de l'informations aux côtés de Daniel Bilalian et Patrick Chêne avant de devenir attaché de presse du service des sports à France 2. Recruté en 2000 par Jean-Luc Delarue pour diriger la communication de la boite de production Reservoir Prod, il crée ensuite sa propre agence de communication en 2003. Il se lie également d'amitié avec Etienne Mougeotte, vice-président de TF1 dont il est devenu conseiller à cette époque.

► Membre de la LFP depuis 2016

Si son élection à la présidence de la LFP - pour 15 voix sur 25 - peut surprendre, Vincent Labrune n'est pourtant pas un novice à la Ligue de football professionnel. Depuis son éviction de l'OM en 2016, il avait intégré la LFP et plus précisément le collège des indépendants, les autres membres étant issus des clubs professionnels. C'est d'ailleurs de ce collège des indépendants qu'est élu le président de la LFP.

Vincent Labrune a ses soutiens au sein de l'institution malgré ses nombreuses inimitiés, et pas des moindres. Nasser al-Khelaïfi ou Jean-Michel Aulas - qui l'avait traité de "guignol" dans les couloirs du Stade Vélodrome - n'entretiennent pas de bonnes relations avec Vincent Labrune, c'est un euphémisme, et ces derniers soutenaient publiquement son adversaire, Michel Denisot. Il faudra pourtant réussir à cohabiter et ramener un peu de stabilité au sein de la LFP après une crise sanitaire traversée dans la cacophonie.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.