Cet article date de plus d'un an.

Qualifications Euro 2020 : Bulgarie - Angleterre perturbé par des cris racistes

La rencontre Bulgarie - Angleterre a été marquée par plusieurs incidents racistes envers certains joueurs noirs de la sélection anglaise lundi à Sofia. La rencontre, qui comptait pour les qualifications de l'Euro 2020 a été arrêtée à deux reprises à cause du comportement d'une partie du public bulgare. La fédération anglaise a réclamé une enquête à l'UEFA après ces événements. Les Three Lions se sont largement imposés 6-0.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.

La Fédération anglaise de Football (FA) a annoncé lundi soir qu'elle allait demander à l'UEFA d'enquêter sur les cris racistes dont ont été victimes certains de ses joueurs lors de la victoire 6-0 contre la Bulgarie à Sofia.

"Nous pouvons confirmer que des joueurs anglais ont été la cible de chants racistes abominables pendant le match qualificatif pour l'Euro 2020 contre la Bulgarie. C'est inacceptable à quelque niveau de compétition que ce soit", a écrit la FA dans son communiqué. "Nous allons demander à l'UEFA une enquête urgente" sur ces faits, poursuit la Fédération qui souligne être "tristement consciente que ce n'est pas la première fois que [ses] joueurs sont visés par ce type d'insultes". Lors du match au Monténégro déjà, des joueurs anglais avaient été la cible de cris de singes.

Le match contre la Bulgarie a été brièvement interrompu à deux reprises par l'arbitre lors de la première période, même s'il a décidé de ne pas faire rentrer les deux équipes dans les vestiaires. Une frange du public du stade Vassil-Levski - déjà sous le coup d'un huis clos partiel après des incidents similaires en juin lors d'un match contre le Kosovo -, s'en est pris verbalement aux joueurs noirs de l'équipe d'Angleterre : le défenseur Tyrone Mings et les attaquants Marcus Rashford et Raheem Sterling. "C'était une belle occasion, je faisais mes débuts pour la sélection anglaise, mais cela a été légèrement terni par quelques chants désobligeants qu'on entendait clairement depuis la pelouse, a raconté Mings. Je trouve qu'on a donné une belle réponse, (montré) une grande solidarité et au final on a laissé la parole au football. J'espère que les plus hautes instances s'occuperont de ces incidents parce qu'on ne pouvait pas faire grand chose de plus sur la pelouse."

Conformément au protocole UEFA, l'arbitre a d'abord fait faire une annonce par le speaker du stade demandant aux supporters responsables de cesser à la demi-heure de jeu. Puis, juste à la fin du temps réglementaire de la première période il a eu une longue discussion avec les officiels, les équipes anglaise et bulgare, et a finalement décidé de faire jouer six minutes de temps additionnels jusqu'à la pause. "Nous savons que (ces cris racistes sont) une situation inacceptable (mais) je pense que nous avons envoyé deux messages en gagnant le match mais aussi en attirant l'attention de tous sur cette situation, a commenté le sélectionneur Gareth Southgate. Le match a été arrêté deux fois et je sais que pour certains, ce ne sera pas assez mais je pense qu'avec le groupe, nous étions engagés dans cette procédure."

Sur le plan sportif, l'Angleterre n'a pas fait de détail en allant gagner 6 à 0 en Bulgarie et fait un grand pas vers la qualification pour l'Euro 2020.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.