Cet article date de plus de sept ans.

Philippe Bouin : "Un charisme incroyable"

Où étiez-vous le 5 juin 1983 ? Beaucoup se souviennent qu'ils ont passé leur dimanche après-midi à regarder la finale de Roland-Garros. Devant leur télévision ou aux abords du Court Central, les mains moites et la gorge serrée, ils ont vibré derrière un grand gaillard au charisme incroyable : Yannick Noah. En battant Mats Wilander 6-2, 7-5, 7-6, le Français atteint le sommet de sa carrière tennistique. Retour sur Noah 83 avec le journaliste Philippe Bouin.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Quand la foule s'est levée, un seul homme est resté assis sur son siège, le nez dans ses notes. Journaliste de la rubrique tennis du quotidien L'Equipe, Philippe Bouin assure le point par point de la finale de Roland-Garros et ne voit pas Yannick Noah serrer brièvement la main de Mats Wilander avant d'enjamber le filet pour tomber dans les bras de son père Zacharie. Le moment appartient désormais à l'histoire tout comme Yannick Noah que le journaliste décrit comme un homme si charismatique qu'il ressortirait même dans une photo d'employés de banque...

VIDEO : Philippe Bouin raconte Noah 83

Voir la vidéo DmCloud

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.