Cet article date de plus de huit ans.

Patrice Hagelauer : "Noah, c'est le partage"

Où étiez-vous le 5 juin 1983 ? Beaucoup se souviennent qu'ils ont passé leur dimanche après-midi à regarder la finale de Roland-Garros. Devant leur télévision ou aux abords du Court Central, les mains moites et la gorge serrée, ils ont vibré derrière un grand gaillard au charisme incroyable : Yannick Noah. En battant Mats Wilander 6-2, 7-5, 7-6, le Français atteint le sommet de sa carrière tennistique. Retour sur Noah 83 avec son entraîneur de l'époque Patrice Hagelauer.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Soleil dans les yeux et cœur battant, Patrice Hagelauer est aux premières loges de la victoire de Yannick Noah. Avec Jean-Paul Loth, il a pris place sur le balcon réservé aux entraîneurs. Depuis plusieurs mois, il a partagé le quotidien du joueur pour l'aider à conquérir son Graal. Le Jour J, la victoire de son poulain ne fait aucun doute. Rien n'a été laissé au hasard dans la mission commando mise en place par les deux hommes. Noah est prêt, y compris pour un combat en cinq sets face à Mats Wilander. Sous la casquette du coach, de l'ami, du confident, le DTN du tennis français vit l'un des moments les plus intenses de sa vie. Un grand moment de partage. "On a gagné, on a gagné", dira Noah à Hagelauer.

VIDEO : Patrice Hagelauer raconte Noah 83

Voir la vidéo DmCloud

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.