Cet article date de plus de huit ans.

Natation : Yannick Agnel privé de JO pour une erreur de chronométrage ?

Yannick Agnel ne défendra pas son titre de champion olympique du 200 mètres à Rio l’été prochain. Au terme d’une soirée rocambolesque, le Mulhousien pensait avoir terminé 2e et être en position d’espérer être repêché pour Rio. Mais ce qui ressemble à une erreur de chronométrage le privera certainement de son rêve brésilien.
Article rédigé par Franck Ballanger
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (Yannick Agnel espère être repêché pour les JO © maxPPP)

A l'annonce hier soir de sa troisième place, Yannick Agnel continuait de penser qu'il avait bien terminé deuxième du 200m nage libre derrière Jérémy Stravius. Le visionnage des images de la compétition a d'ailleurs confirmé cette impression mais Denis Cadon, le juge arbitre, n'a pas eu le droit d'utiliser la vidéo : "Les seuls occasions où elle est utilisée c'est quand c'est une vidéo couplée au système de chronométrage contrôlée et supervisée par les officiels."

Le public et les télespectateurs ont donc vu ce que le juge arbitre n'a pas le droit de voir. 

Retour sur une sélection qui restera dans les mémoires - récit Franck Ballanger

"Je pensais avoir tout vu dans ma carrière, c'est inadmissible" (Yannick Agnel)
Lionel Horter, l’entraîneur de Yannick Agnel a annoncé en fin de soirée qu'il déposerait un recours auprès du CNOSF, le comité olympique français. Aux JO de Londres en 2012, Yannick Agnel avait réussi l'exploit de devenir le premier nageur de l'histoire de la natation française à glaner deux médailles d'or sur de mêmes jeux Olympiques, en 200 m et en relais 4x100 nage libre.   

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.