Mort de Jacques Secrétin : "Il avait une main, une patte gauche comme on dit, qui était juste hallucinante", se souvient Jean-Philippe Gatien

Le champion du monde de tennis de table 1993 a rendu hommage sur franceinfo à Jacques Secrétin, "un ambassadeur hors norme dans le monde entier" du tennis de table français.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Jacques Secrétin lors d'un match de gala à Mulhouse, en 2007. (PHOTOPQR / L'ALSACE TEAMSHOOT / MAXPPP)

La Fédération de tennis de table a annoncé mercredi 25 novembre la mort de Jacques Secrétin, pionnier du tennis de table français, à l’âge de 71 ans. Multititré, au plan national, européen et mondial, il avait aussi contribué à populariser son sport.

"Il avait une main, une patte gauche comme on dit, qui était juste hallucinante", s’est rappelé sur franceinfo Jean-Philippe Gatien, champion du monde simple messieurs en 1993, plusieurs fois champion de France, et double médaillé olympique de tennis de table, président du conseil d’administration de l’Insep, directeur des sports de Paris 2024.

franceinfo : Lui devez-vous beaucoup ?

Jean-Philippe Gatien : Oui, je pense que la famille du ping-pong, dans son ensemble, lui doit énormément. Il a été un exemple pour toute une génération dont je fais partie. Je me souviens tout à fait de mes premiers pas à l'Institut national des sports lorsque j'avais 12 ans et demi et que je suis rentré dans ce temple du sport de haut niveau, j'ai eu le privilège de partager la salle d'entraînement avec l'équipe de France à l'époque, dont Jacques était le leader. Et je me souviens des yeux ébahis que j'avais, d’avoir la chance de partager cette salle avec ce grand champion. Et mine de rien, il a inspiré beaucoup de personnes par son talent évidemment, par son système de jeu un petit peu atypique, mais aussi par sa longévité et par le fait qu'il nous a tous accompagnés et nous a donné ce guide vers le haut niveau et vers la performance.

Qu'est-ce que ce système de jeu atypique alors ?

Il avait un touché de balle exceptionnel. Il avait une main, une patte gauche comme on dit, qui était juste hallucinante. Il était respecté pour ça partout dans le monde. Moi ce que je retiens, au-delà de ce talent, c'est ce lien fusionnel qu'il avait avec ce sport et cette volonté de le partager.

"Il avait à cœur de prouver que le tennis de table était un réel sport qui n'avait pas à souffrir par rapport à d'autres sports."

Jean-Philippe Gatien

à franceinfo

Il a été un ambassadeur hors norme dans le monde entier pour promouvoir ce sport et aussi pour le démocratiser au travers d'exhibitions humoristiques qui ont marqué tout le monde.

Ces matchs, ces représentations, ce show, était-ce complètement nouveau ?

Oui c'était vraiment nouveau à l'époque et il avait pris le parti, avec Vincent Purkart, d'imaginer différents scénarii de jeu avec du matériel fabriqué avec des raquettes un peu truquées avec la volonté de divertir les gens. Ils l'ont très bien fait, de manière humoristique, et ils ont eu un succès phénoménal dans le monde entier jusqu'à Las Vegas, ils ont tourné partout dans le monde et ça a été, je pense, un moyen très fort de démocratiser et d'ouvrir le tennis de table et le ping, comme on dit, au grand public. Et on lui doit beaucoup pour ça.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.