Cet article date de plus de deux ans.

Mondial féminin : "On n'a plus le droit à l'erreur", rappelle Mbock

Les Bleues sont arrivées au Havre où elles disputeront dimanche, leur huitième de finale au Stade Océane. Si l'adversaire de l'équipe de France n'est pas encore officiellement connu, il y a de grandes chances pour que les joueuses de Corinne Diacre retrouvent le Brésil de Marta sur leur route.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
 (FRANCK FIFE / AFP)

Après trois victoires en phase de poule, les Bleues entreront dimanche soir, dans la deuxième phase de leur mondial : celle des éliminations directes. "Je ne ressens pas forcément de fatigue mentale. Après physiquement c’est sûr qu’on ressent un peu de fatigue après trois matches. On va récupérer comme il faut pour ensuite se préparer correctement pour le match de dimanche.", explique Griedge Mbock en conférence de presse mercredi matin. "C’est un nouveau tournoi, oui et non. On va poursuivre ce qu’on a commencé en poule. Le changement c’est que nous n’avons plus le droit à l’erreur. Forcément il faut être performantes et efficaces" ajoute la défenseuse.

Ce huitième de finale, les joueuses de Corinne Diacre le disputeront au Stade Océane du Havre. Un match qui aura une saveur particulière pour Viviane Asseyi, native de la région. "Ça fait vraiment plaisir ! C’était un rêve déjà de participer à un Coupe du monde, en France. Jouer un huitième de finale en Normandie, c’est encore mieux ! La dernière fois au Havre contre les Etats-Unis, le Stade était rempli. Je sais que la Normandie est derrière nous !", a déclaré l'Attaquante des Bleues.  

France-Brésil ? "Une belle affiche"

L'équipe de France devra patienter jusqu'à mercredi soir pour être fixée sur son adversaire de dimanche, mais il y a de grandes chances pour que les Bleues retrouvent le Brésil de la grande Marta. "Si ça venait à être le Brésil, forcément c’est beaucoup de souvenir. On sait que c’est un pays qui a un très grand potentiel, avec de très grandes joueuses. C’est une nation performante dans cette compétition. On va se préparer comme toute autre équipe. Ce serait pour nous une belle affiche. On a tous en tête les France-Brésil, que ce soit masculins ou féminin.", a confie Mbock. 

Pour Cristiane, l'attaquante du Brésil, la perspective d'affronter la France en huitième "ne pose aucun problème", a-t-elle expliqué mardi soir après la qualification de la Seleçao. "C'est la Coupe du monde, il faut bien affronter la France ou les Etats-Unis à un moment où un autre. Ça ne nous pose aucun problème d'affronter la France. L'important, c'était de se qualifier, de donner de la continuité à notre travail. Contre la France, ce sera compliqué, c'est un match à élimination directe, mais en Coupe du monde, des équipes qu'on n'attend pas forcément peuvent surprendre."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.