Cet article date de plus de deux ans.

Mondial féminin : les Bleues réussissent leurs débuts contre la Corée du Sud

L'équipe de France s'est imposée contre la Corée du Sud (4-0) pour ouvrir la Coupe du monde 2019 sur son sol. Eugénie Le Sommer a inscrit le premier but de la compétition, avant un doublé de Wendie Renard et une réalisation d'Amandine Henry.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
 (MUSTAFA YALCIN / ANADOLU AGENCY)

Débuts parfaits pour les Bleues. L'équipe de France de football a remporté le match d'ouverture de la Coupe du monde contre la Corée du Sud (4-0), vendredi soir au Parc des Princes. Grâce à une première période parfaitement maîtrisée, les Bleues prennent la tête du groupe A, également composé par la Norvège et le Nigeria. Eugénie Le Sommer a été la première à inscrire son nom dans la liste des buteuses de ce Mondial, avant un doublé de Wendie Renard et une ultime réalisation d'Amandine Henry. 

Le match : un plan sans accroc 

Les Bleues n'ont jamais douté. Dès le coup d'envoi, elles ont acculé les Coréennes dans leurs trente derniers mètres. Et Eugénie Le Sommer n'a eu besoin que de neuf minutes pour ouvrir le score. L'action a démarré sur un pressing réussi d'Amandine Henry au milieu de terrain. La capitaine tricolore a combiné avec Kadidiatou Diani pour filer sur l'aile. Elle a trouvé sa coéquipière en retrait dans la surface, buteuse d'une frappe imparable sous la barre. La suite du match s'est jouée dans les airs. Par deux fois, Wendie Renard a profité d'une défense coréenne attentiste sur corner pour marquer (35e, 45e+2). Les Bleues ont géré le score en deuxième période, un temps sans parvenir à inscrire une nouvelle réalisation. Amandine Henry a finalement brisé le sursaut d'orgueil d'une frappe enroulée du droit à l'entrée de la surface (85e). 

La joueuse : Wendie Renard 

Pour sa troisième participation à une Coupe du monde, Wendie Renard a soigné son entrée. La défenseure de l'Olympique Lyonnais s'est offert un doublé dans les airs, son domaine de prédilection. Une première tête piquée, sur un service de Gaetane Thiney, pour surprendre la gardien coréenne avec un rebond devant la ligne. Une seconde, cette fois servie par Amel Majri, claquée et parfaitement croisée hors de portée de Kim Minjung. Mais elle a également rayonné au sol, en première relanceuse des Bleues. Elle a toutefois montré quelques signes d'inattention dans le deuxième acte, laissant Lee Mina filer seule face à Sarah Bouhaddi. Sans conséquence. En 2015, elle avait fini dans le onze-type de la compétition. Bis repetita ? 

Le chiffre : 75 buts pour Le Sommer 

Marinette Pichon verra-t-elle son record lui échapper dès ce Mondial ? Il faudrait une performance XXL d'Eugénie Le Sommer. La meilleure buteuse de l'histoire de l'équipe de France sent sur sa nuque le souffle de l'attaquante lyonnaise. Elle a inscrit son 75e but chez les Bleues, son onzième sur les onze derniers matches, et pointe désormais à six longueurs de la légende tricolore (81). Les Bleues peuvent se rassurer, "ELS" est déjà au rendez-vous. 

La suite : direction Nice pour la Norvège

L'équipe de France peut sereinement attendre les prestations de ses adversaires. La Norvège et le Nigeria feront leurs débuts dès samedi, à 21h, au stade Auguste-Delaune de Reims. Les Bleues enchaîneront à Nice, mercredi, face à la Norvège, adversaire le plus redoutable du groupe. Elles se rendront ensuite à Rennes pour affronter le Nigeria, lundi 17 juin. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.