Ligue 1 : Nice humilie le tenant du titre lillois

Les hommes de Jocelyn Gourvennec ont concédé quatre buts face aux Niçois désormais entraînés par leur ancien coach Christophe Galtier.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Hicham Boudaoui félicité par ses équipiers après avoir marqué le deuxième but niçois face à Lille. (FRANCOIS LO PRESTI / AFP)

Le retour sur terre était craint, il a été brutal pour le LOSC. Les Dogues ont été éparpillés façon puzzle samedi 14 août pour leur retour devant leur public après plus d'un an d'absence en compétition officielle à l'occasion de cette deuxième journée de Ligue 1 face à l'OGC Nice. Et cette lourde défaite sur le score de quatre buts à zéro porte la marque d'un homme que les Nordistes connaissent bien en la personne de Christophe Galtier, passé d'un banc à l'autre au cours de l'été. 

Une pression s'il vous plaît

On pourrait presque s'y méprendre et penser que les Dogues jouaient en blanc, mais c'est bien Kasper Dolberg et Amine Gouiri qui ont déboulé sur les chevilles lilloises dès les premiers instants du match pour ne plus les lâcher. Ce pressing haut en appellation d'origine nordiste contrôlée a été bien enseigné par Galtier à ses hommes. Et les deux premiers buts de la rencontre en à peine six minutes de jeu sont venus lui donner raison.

Dolberg puis Boudaoui, d'une somptueuse frappe, ont ainsi parfaitement profité des récupérations hautes pour planter les premières banderilles et prendre le large. Le néo-coach niçois avait demandé "beaucoup d'investissement et d'énergie" pour affronter son ancienne équipe, il a été écouté. Malgré une possession limitée, les Niçois ont parfaitement exploité les moindres opportunités. 

Et alors que les Dogues tentaient de se refaire un peu la cerise, c'est le gâteau tout entier qui leur est tombé sur le coin de la truffe, Gouiri les assommant une première fois sur penalty avant la pause, laissant le soin à Dolberg de signer un doublé sur corner en deuxième période. Rien n'y fait, l'humiliation est totale et Lille explose dès la deuxième journée avec désormais sept buts encaissés en 180 minutes. Le titre obtenu il y a quelque semaines est bien loin. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.