Cet article date de plus de dix ans.

Les Saints désarment les Colts

New Orleans a atomisé Indianapolis, toujours pathétique sans la présence de Payton Manning (62-7) tandis que Green Bay a poursuivi sa route victorieuse à Minnesota (27-33). Septième succès en autant de rencontres pour les Packers. A noter aussi l'incroyable come-back de Denver face à Miami (15-18 après prolongations).
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.

Les fans du Superdome de la Nouvelle-Orléans ont été comblés avec la réception des Colts. ces derniers, tragiquement orphelins de leur quarterback Peyton Manning, blessé depuis le début de la saison, ne sont plus que l'ombre d'eux-mêmes. Et constituent une proie facile pour un artilleur de la trempe de Drew Brees. Le maître à jouer des Saints s'est régalé face à al défense gruyère d'Indy avec des statistiques d'extra-terrestre : 31 passes complétées sur 35, 325 yards et 5 touchdowns à la clé ! Au final, les Saints, plutôt diaboliques sur ce coup-là, ratatinaient les Colts 62-7. Cette razzia offensive égale le plus gros total de points depuis 1970, époque où l'AFL avait fusionné avec la NFL. "C'était notre soir', résumait Brees, "l'un de ces soirs où tout réussit et qui qui n'arrivent pas si souvent au cours d'une carrière".

Si New Orleans a connu un état de grâce épisodique, celui de Green Bay semble se prolonger indéfiniment. Les champions en titre ont enchaîné un septième succès de rang sur la pelouse de Minnesota (27-33) et demeurent la seule formation invaincue de la NFL. Pourtant, les Vikings, et leur running-back vedette Adrian Peterson (175 yards à la course et un TD) ont donné du fil à retordre aux packers mais, une fois encore, Aaron Rodgers était injouable. Le QB de Green Bay a délivré 3 passes victorieuses et confirme qu'il est bien le meilleur joueur à l'heure actuelle. "Il n'y a pas de panique dans notre équipe, on est parfois malmenés mais il suffit de rester concentré". Quand la confiance est là...

Menés 15-0 à 2'44 de la fin du match, les Broncos ont réalisé un come-back retentissant sur le terrain de Miami. Le sauveur a un nom : Tim Tebow. Raillé par les fans des Dolphins après de grossières erreurs, le QB de Denver a reçu l'illumination dans les ultimes moments d'un match que tout le monde pensait plié. deux passes de touchdown en moins de trois minutes permettaità la franchise du Colorado d'arracher la prolongation au cours de laquelle elle s'imposait finalement grâce à un ultime coup de pied de son botteur Matt Prater. "C'était ma faute si nous nous sommes retrouvés dans cette posture", racontait Tebow. "Mais mes coéquipiers ont continué de croire en moi". Avec le résultat que l'on sait.

Les résultats :

Cleveland - Seattle 6-3
Detroit - Atlanta 16-23
Tennessee - Houston 7-41
Miami - Denver 15-18
NY Jets - San Diego 27-21
Tampa Bay - Chicago 18-24
Carolina - Washington 33-20
Oakland - Kansas City 0-28
Arizona - Pittsburg 20-32
Dallas - St Louis 34-7
Minnesota - Green Bay 27-33
New Orleans - Indianapolis 62-7
Jacksonville - Balitmore 12-3

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.