Les Giants de New York remportent le Super Bowl sur le fil

Ils ont battu les Patriots de la Nouvelle-Angleterre, dimanche soir à Indianapolis, s'adjugeant le prestigieux trophée de football américain pour la quatrième fois.

Les Patriots de la Nouvelle-Angleterre (en bleu) ont perdu de quatre points (17-21) face aux Giants de New York au Super Bowl, la finale du championnat de foot américain, le 6 février 2012, à Indianapolis (Indiana). 
Les Patriots de la Nouvelle-Angleterre (en bleu) ont perdu de quatre points (17-21) face aux Giants de New York au Super Bowl, la finale du championnat de foot américain, le 6 février 2012, à Indianapolis (Indiana).  (TIMOTHY A. CLARY / AFP)

Quatre points ont fait la différence. Quatre ans après leur succès au Super Bowl face aux Patriots de La Nouvelle-Angleterre, les Giants de New York ont remis ça dimanche 5 février à Indianapolis (Indiana). Ils s'adjugent le prestigieux trophée de football américain pour la quatrième fois. Une victoire sur le fil puisque le running back Ahmad Bradshaw a inscrit l'essai qui a permis aux Giants de mener à 57 secondes de la fin. 

"Il y a quatre ans, [les Giants] avaient gagné en réalisant un miracle. Cette fois, c'était nous qui en avions besoin mais nous n'avons pas su le fabriquer", a commenté le Patriot Tom Brady, le quaterback le plus glamour du championnat et mari du mannequin brésilien Gisele Bündchen.

New York in extremis

Le triomphe est d'autant plus savoureux pour New York que l'équipe revient de loin cette saison. Les Giants comptaient en effet 7 victoires et 7 défaites et risquaient de passer à côté de la qualifaction avant de gagner les deux derniers matches nécessaires in extremis.

En phase finale, ils ont enchaîné quatre succès face à des équipes mieux classées qu'eux, dont le champion en titre, les Packers de Green Bay (Wisconsin). "Personne ne nous donnait une chance et ça a décuplé notre motivation", avait expliqué le quaterback aux commandes des Giants, Eli Manning, la semaine précédente.