Le retour de Haaland, la victoire de Schalke 04, la routine de Messi... les 5 choses à retenir du week-end européen

Le deuxième week-end de l'année 2021 a réservé quelques surprises dans les différents championnats étrangers. En Bundesliga, malgré le naufrage du Bayern, Leipzig a buté sur un grand Haaland, tandis que Schalke 04 a enfin gagné, près d'un an après sa dernière victoire. Pas de Premier League en Angleterre ce week-end, mais Werner a retrouvé en Coupe le chemin des filets deux mois après son dernier but. Voilà les cinq choses à retenir du week-end de football européen.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min.
Haaland a inscrit un doublé contre Leipzig (JAN WOITAS / DPA)

• Le retour du week-end : Haaland is back

Cela faisait sept semaines qu'il n'avait plus marqué en Bundesliga. Meilleur jeune joueur au monde en 2020, Erling Haaland n'avait pas joué du mois de décembre en raison d'une blessure, et son dernier but remontait à son quadruplé du 21 novembre face au Hertha Berlin (5-2). Après avoir fait son retour contre Wolfsburg la semaine dernière, Haaland a marqué ses deux premiers buts de l'année face au RB Leipzig samedi (3-1), lors du choc de la 15e journée de Bundesliga. À l'origine de l'ouverture du score de Jadon Sancho, Haaland a ensuite donné un avantage définitif à son équipe grâce à ses 11e et 12e buts de la saison. Avec ce succès, Dortmund se rapproche du podium. Leipzig, de son côté, n'a pas été en mesure de prendre la tête de la Bundesliga, malgré le naufrage du Bayern Munich face à Mönchengladbach.

• La fin de série du week-end : Werner retrouve le bon chemin

Recruté à prix d'or l'été dernier par Chelsea, Timo Werner a du mal à confirmer les espoirs placés en lui. Concurrent d'Olivier Giroud pour le poste de buteur du club londonien, l'attaquant allemand a retrouvé le chemins des filets lors du 3e tour de la FA Cup, après deux mois sans marquer. Face à Morecambe, club de 4e division anglaise, Werner a inscrit le deuxième but de Chelsea. Sa première réalisation depuis le 7 novembre dernier et un match face à Sheffield United. Après ce but libérateur, Werner devra désormais se montrer décisif en Premier League pour rester le premier choix dans la hiérarchie des buteurs de son entraîneur Frank Lampard.

• La résurrection du week-end : Hoppe redonne de l'espoir à Schalke 04

Schalke 04 ne s'était plus imposé en Bundesliga depuis le 17 janvier 2020. Près d'un an et 31 matches plus tard, le club de Gelsenkirchen a enfin retrouvé le chemin du succès face à Hoffenheim samedi (4-0). Une victoire inespérée, alors que le club aurait pu égaler le triste record du Tasmania Berlin, qui a enchaîné 31 matches sans gagner la moindre rencontre dans le championnat allemand lors de la saison 1965-1966. Schalke 04 peut remercier son jeune joueur formé au club, Matthew Hoppe, auteur d'un triplé face à Hoffenheim, pour ses tout premiers buts en professionnel. À 19 ans, Hoppe redonne de l'espoir à Schalke, qui reprend la 17e place du classement à Mayence.

• La routine du week-end : le doublé de Messi sans forcer

Si Antoine Griezmann a probablement été le meilleur blaugrana samedi lors de la victoire du FC Barcelone sur la pelouse de Grenade (4-0), Lionel Messi a lui confirmé son très bon début d'année 2021. Après son doublé face à l'Athletic Bilbao (3-2) mercredi, la Pulga a à nouveau inscrit deux buts, cette fois face à Grenade. Pour la première fois depuis près de deux ans, Messi enchaîne deux matches de Liga en marquant au moins deux buts par match. Avec ce doublé, l'Argentin a repris la tête du classement des buteurs de la Liga avec 11 buts inscrits en 17 matches et permet au Barça de remonter à la troisième place du classement.

• La poisse du week-end : la Juve perd Dybala et McKennie

Loin d'être impériale cette saison, la Juventus d'Andrea Pirlo a vécu une nouvelle soirée mouvementée dimanche. Si le champion en titre s'est imposé face à une équipe de Sassuolo réduite à dix (3-1), il a surtout perdu gros en première période. Weston McKennie et Paulo Dybala sont sortis successivement du terrain après s'être blessés, remplacés par Aaron Ramsey et Dejan Kulusevski. Sans son meneur de poche, déterminant ces dernières semaines, la Juventus a rencontré d'importantes difficultés pour s'imposer, mais a pu compter sur l'entrant gallois pour empocher les trois points en toute fin de match avant que l'inévitable Cristiano Ronaldo ne plie la partie. Ces deux blessures viennent en tout cas plomber la Juventus, déjà privée ce soir de Alex Sandro, Juan Cuadrado et Matthijs De Ligt, tous les trois positifs au coronavirus, avant un déplacement crucial sur la pelouse de l'inter Milan dans une semaine.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.