Cet article date de plus de cinq ans.

Le Conseil d'Etat maintient l'interdiction de déplacement des supporteurs

Le juge des référés du Conseil d'Etat a refusé vendredi de suspendre l'interdiction du déplacement des supporteurs jusqu'à la trêve de décembre, alors que l'Association nationale des supporteurs (ANS) protestait contre cette mesure.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

"Le juge des référés du Conseil d'État estime qu'il n'y a pas de doute sérieux sur la légalité de l'arrêté du ministre de l'Intérieur et que celui-ci ne porte pas une atteinte grave et manifestement illégale à une liberté fondamentale. Il refuse donc de suspendre cet arrêté", a écrit le Conseil  d'Etat dans son ordonnance.

Les rencontres encore sous le coup de l'arrêté du 11 décembre du ministère de l'Intérieur sont Nice-Montpellier vendredi  Caen-Paris SG,  Guingamp-Rennes et Lorient-Nantes joués samedi ainsi que Bordeaux-Marseille dimanche soir. Auxquelles s'ajoute le match de Ligue 2 Tours-Metz, programmé samedi après-midi.

Pour le juge des référés du Conseil d'Etat, "des incidents violents impliquant des supporteurs des équipes en cause ont eu lieu à plusieurs reprises dans le passé et le nombre important de supporteurs susceptibles de se déplacer pour certains matchs suscite des risques particuliers." Il a également souligné "le contexte de menace terroriste élevée qui est notamment susceptible de viser les rassemblements réunissant un grand nombre de personnes" ainsi que "les contraintes spécifiques en termes de disponibilités des forces de l'ordre consécutives à leur mobilisation exceptionnelle au cours des dernières semaines."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.