Lance Armstrong a perdu ses sept titres du Tour de France

Le cycliste avait remporté l'épreuve de 1999 à 2005. L'Agence américaine antidopage veut également le bannir à vie.

Le coureur lance Armstrong au départ d\'une course caritative à Adelaïde (Australie), le 16 janvier 2011.
Le coureur lance Armstrong au départ d'une course caritative à Adelaïde (Australie), le 16 janvier 2011. (MARK GUNTER / AFP)

SPORT - "Robocop" ne s'opposera pas à cette décision. Lance Armstrong, septuple vainqueur du Tour de France (de 1999 à 2005), a perdu ses sept titres et a été radié à vie du cyclisme, vendredi 24 août, par l'Agence américaine antidopage (Usada). Le directeur général de l'Usada, Travis Tygart, a déclaré avant le verdict que c'était "un triste jour pour tous ceux d'entre nous qui aimons le sport et nos athlètes".

Dès la veille, Lance Armstrong a pris les devants. L'un de ses tweets renvoie vers son site, où il explique son choix. 

Il y explique qu'il renonce à poursuivre sa bataille judiciaire contre l'Usada, qui l'accuse de dopage tout au long de la période 1999-2005. Armstrong, qui a à nouveau clamé, jeudi soir, son innocence, a pris sa décision après que le tribunal fédéral d'Austin, au Texas, a rejeté lundi son recours contre l'Usada, ce qui permet à l'agence antidopage de poursuivre son enquête contre le cycliste âgé de 40 ans.

Pour le coureur, "trop, c'est trop"

"Aujourd'hui, je tourne la page", écrit lance Armstrong. "Je ne m'occuperai pas plus longtemps de cette question, étant donné les circonstances", a déclaré le coureur. "Je me consacrerai au travail que j'ai commencé avant même de gagner le Tour de France : servir les gens et les familles affectés par le cancer", a-t-il ajouté. Le coureur accusait l'Usada de n'être pas compétente pour le poursuivre. Il demandait un arbitrage en justice, estimant que ses droits constitutionnels avaient été violés.

Armstrong déclare qu'il est fatigué de la bataille et du stress qui pèsent sur sa vie personnelle et professionnelle. "Il vient un moment dans la vie de tout homme quand il doit dire 'trop, c'est trop'. Pour moi, ce moment est arrivé", a déclaré Armstrong. "Le fardeau que ça représente pour ma famille et mon travail, dans ma fondation, m'amène où je suis aujourd'hui, ça finit avec ce non-sens", a-t-il poursuivi.

Que reproche l'Usada au coureur ?

Des échantillons de 2009 et 2010 positifs. Lance Armstrong est accusé de dopage en juin par l'Usada. Dans une lettre adressée au cycliste, et diffusée par le site du Washington Post, l'agence affirme qu'elle possède des échantillons sanguins de 2009 et 2010, dont l'analyse ne laisse pas planer de doutes : cela "correspond pleinement" à du dopage, selon l'Agence. Avec lui, cinq autres coureurs sont accusés, par ailleurs, de complot. Il leur est reproché d'avoir dissimulé des pratiques de dopage pendant quatorze ans. 

Des témoignages accablants. L'Usada s'appuie aussi sur le témoignage de plusieurs anciens équipiers de Lance Armstrong. Mais les avocats du cycliste américain accusent à leur tour l'Usada d'avoir obtenu ces témoignages sous la menace. Floyd Landis, ancien coéquipier de Lance Armstrong, vainqueur du Tour en  2006 et lui-même déchu quelques jours après sa victoire, a accusé son ancien coéquipier de dopage à plusieurs reprises dans le Washington Post

Quel pourrait être le nouveau palmarès ?

En toute logique, entre 1999 et 2005, les sept Tour de France remportés par Armstrong pourraient revenir au second de l'épreuve. 

1999 : Alex Zülle (Suisse)

2000 : Jan Ullrich (Allemagne)

2001 : Jan Ullrich (Allemagne)

2002 : Joseba Beloki (Espagne)

2003 : Jan Ullrich (Allemagne)

2004 : Andreas Klöden (Allemagne)

2005 : Ivan Basso (Italie)

Vainqueur en 1997, Jan Ullrich pourrait donc glaner trois nouveaux titres (sauf s'il est lui-même rattrapé par les affaires de dopage, pour lesquelles il fut exclu du Tour en 2006...).

Par ailleurs, l'Espagnol Óscar Pereiro a finalement récupéré la victoire du Tour de France 2006, après le déclassement de l'Américain Floyd Landis. Même chose pour l'édition 2010 : Alberto Contador déchu, c'est le Luxembourgeois Andy Schleck qui a récupéré la mise.